Une tenue de protection développée par l'EPFL et les HUG

Suite à l’épidémie d'Ebola, l’EPFL s'est jointe aux HUG et à l'Université de Genève (UNIGE) ...
Une tenue de protection développée par l'EPFL et les HUG

Une tenue de protection développée par l'EPFL et les HUG

Photo: Keystone

Suite à l’épidémie d'Ebola, l’EPFL s'est jointe aux HUG et à l'Université de Genève (UNIGE) pour développer une nouvelle combinaison de protection plus confortable, sûre et réutilisable. Le prototype est présenté pendant trois jours au Geneva Health Forum.

L'épidémie du virus Ebola, la plus meurtrière à ce jour, a mobilisé pendant plus de trois ans des soignants du monde entier en Afrique de l'Ouest. Or, les tenues hermétiques portées par les soignants étaient étouffantes et peu adaptées aux pays tropicaux, relève l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) mardi dans un communiqué.

Lavables et moins cher

Un premier prototype de combinaison hermétique, conçue d'un seul tenant, a été mis au point dans le cadre du programme EssentialTech du Centre de Coopération & Développement de l'EPFL. Elle vise à être désinfectée et réutilisée. Un système de ventilation robuste doit encore être développé et des recherches de fonds sont en cours.

Construite par Sf Tech Sàrl, une entreprise suisse spécialisée dans la confection de combinaisons de plongée, la tenue élaborée à l'EPFL et aux HUG doit être lavable dans une solution chlorée et réutilisable pendant trois mois. Selon des projections financières, elle coûterait environ quatre fois moins que les combinaisons habituelles, qui ont dû être détruites par centaines chaque jour durant l'épidémie.

Se glisser dans la combinaison

Le prototype est conçu pour être porté trois heures d’affilée, permettant d’améliorer la qualité des soins prodigués aux patients. Il a été réalisé avec l’aide de médecins engagés sur le terrain.

Présentée il y a un mois à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la combinaison a suscité un réel intérêt. En effet, le besoin d’équipements appropriés de protection individuelle demeure un défi majeur pour lutter, notamment, contre des infections émergentes du type de l'Ebola, souligne le communiqué.

Le prototype est visible pendant trois jours au Geneva Health Forum. Les visiteurs pourront même se glisser dedans pour l'essayer.

/ATS


Actualisé le