Vaud: 500 élèves dans les structures d'accueil

Le canton de Vaud a finalement décidé de fermer les garderies pour faire face au coronavirus ...
Vaud: 500 élèves dans les structures d'accueil

Le canton de Vaud a finalement décidé de fermer les garderies pour faire face au coronavirus. Dans les écoles, les parents de 500 élèves ont requis un service d'accueil.

L'Etat de Vaud avait annoncé vendredi maintenir les garderies ouvertes, allant ainsi à l'encontre des décisions des autres cantons romands. Il a toutefois modifié sa position, expliquant lundi soir dans un communiqué que la plupart des crèches allaient fermer.

Certaines d'entre elles resteront toutefois ouvertes pour garantir un accueil de jour pour les enfants de parents participant à la lutte contre la pandémie: personnel soignant, collaborateurs assurant la sécurité, les tâches indispensables au fonctionnement de l'Etat ou des services de premières nécessité (alimentation, pharmacies, etc).

Le canton va désormais identifier les emplacements pour assurer cet accueil d'urgence. Toutes les autres garderies resteront fermées jusqu'au 30 avril.

Parents responsables

Du côté des écoles, dont la fermeture avait été décidée vendredi dernier, 500 petits Vaudois bénéficient pour le moment d'un service d'accueil. C'est relativement peu dans un canton qui compte 92'000 élèves à l'école obligatoire.

'Les parents ont pris leurs responsabilités', note la conseillère d'Etat Cesla Amarelle, en charge de la formation et de la jeunesse. Contactée par Keystone-ATS, elle explique que le canton tablait plutôt sur une prise en charge de 2000 élèves.

Mme Amarelle indique que d'autres parents pourraient faire appel à ce service d'accueil à la suite des nouvelles mesures prises lundi par le Conseil d'Etat et la Confédération. 'Nous avons de la marge et nous sommes très sereins pour la suite', affirme-t-elle.

La conseillère d'Etat précise que ce sont surtout les écoliers entre la 1ère et la 6e année, soit jusqu'à 10 ans, qui bénéficient de la structure d'accueil. Les enfants pris en charge sont entre 5 et 8 par classe.

Enseignants solidaires

Cesla Amarelle souligne aussi 'l'élan de solidarité' des enseignants, qui sont 1500 à s'être mobilisés pour assurer le tournus (7h00 - 18h30) pour ce service d'accueil.

Ces mêmes enseignants ont pris contact lundi avec les élèves et leurs parents afin de préparer la formation à distance. Il a notamment fallu s'assurer que chaque écolier pouvait bénéficier d'une connexion à internet.

Les plateformes permettant l'enseignement à distance seront alimentées 'ces prochains jours', explique Mme Amarelle. 'Notre système est solide, il est capable de rebondir', conclut-elle.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus