Zelensky pense que l'aide arrivera « d'ici quelques semaines »

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé à Davos (GR) à faire de 2024 une année 'décisive' ...
Zelensky pense que l'aide arrivera « d'ici quelques semaines »

Zelensky pense que l'aide arrivera

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé à Davos (GR) à faire de 2024 une année 'décisive' pour mettre un terme à la guerre. Il estime que la question de l'aide américaine et européenne arrivera d'ici 'quelques semaines'.

'J'ai reçu des signaux positifs', a-t-il affirmé devant les milliers de participants au Forum économique mondial (WEF). Le Congrès américain doit se prononcer sur la poursuite de l'aide à Kiev. Et la Hongrie a bloqué une assistance de l'UE de 50 milliards d'euros.

M. Zelensky s'en est pris vivement à son homologue russe Vladimir Poutine. 'Un homme a volé 13 ans de paix' dans le monde et a provoqué 'de la souffrance, de la souffrance, de la souffrance', a fait remarquer le président ukrainien. Egrainant la liste des conflits où la Russie est active, de l'Ukraine au Mali en passant par la Syrie, il a estimé que son homologue russe 'ne changera pas'.

'Seul un être humain peut changer', selon lui. 'Il a appelé à mettre un terme 'à sa stratégie et à lui'. 'Nous devons le faire perdre', a-t-il encore insisté. Et d'affirmer que grâce à l'Ukraine, 'le monde ne croit plus en Poutine'. Il a enjoint la communauté internationale d'investir dans la paix.

Il a déploré que 'du temps ait été perdu' en raison de ceux qui ont appelé Kiev à l'époque à ne pas provoquer de tensions supplémentaires avec Moscou. De même que les retards dans les sanctions. Et d'enjoindre les Etats à appliquer celles-ci 'à 100%'.

Fonds russes

L'utilisation des fonds russes gelés doit contribuer à mettre un terme au conflit, selon lui. Sur les questions militaires, 'nous devons gagner la supériorité nationale comme nous l'avons fait dans la Mer Noire', a-t-il insisté, quelques heures après sa rencontre avec le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg.

Au lendemain de sa visite 'productive' à Berne, il a confirmé que les travaux ont démarré pour organiser un sommet mondial de la paix en Suisse. Après des discours par vidéo devant le WEF, le président ukrainien a attiré une attention inégalée dans le centre de congrès depuis la participation du président américain d'alors Donald Trump en 2020 à Davos. Son intervention a été saluée par une ovation debout de l'assemblée.

La guerre n'empêche pas M. Zelensky de plaisanter. 'J'ai tout mon temps', a-t-il encore dit aux participants qui mettaient leur casque pour l'interprétation depuis l'ukrainien au moment des questions. 'Vous avez une guerre à gagner', lui a rétorqué le président du WEF Borge Brende. Arrivé lundi soir depuis Berne, le président ukrainien doit multiplier les rencontres dans la station grisonne.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus