Zurich: peine de 18 ans pour tentative d'assassinat sur un ado de 14 ans

La justice zurichoise a condamné une femme de 35 ans à 18 ans de prison pour tentative d'assassinat ...
Zurich: peine de 18 ans pour tentative d'assassinat sur un ado de 14 ans

Zurich: peine de 18 ans pour tentative d'assassinat sur un ado de 14 ans

Photo: Keystone/STEFAN MEYER

La justice zurichoise a condamné une femme de 35 ans à 18 ans de prison pour tentative d'assassinat sur un ado de 14 ans. Son frère écope de 4,5 ans pour complicité. Ils avaient grièvement poignardé le garçon pour faire accuser le beau-père de la prévenue.

Les faits remontent au 5 novembre 2016. Ce jour-là, la prévenue de nationalité macédonienne se rend au domicile de son beau-père à Zurich, en compagnie de son frère, un homme de 32 ans souffrant d'un handicap mental partiel. Armés de couteaux, ils veulent effrayer le beau-père, voire le tuer et ce, par haine et jalousie.

La victime désignée ne se trouvant pas à son domicile, le duo décide d'agresser un voisin afin de faire accuser le beau-père du crime. Les deux accusés sonnent à la porte voisine, où se trouve un adolescent de 14 ans qui occupe seul cet appartement à ce moment-là. Une fois entrés, ils lui assènent 15 coups de couteau avant de s'enfuir.

Grièvement blessé, l'ado survit miraculeusement à l'agression. La trentenaire, elle, envoie deux lettres anonymes à la police cantonale, accusant du crime son beau-père et voisin de la victime.

'Abject', 'bestial', 'sans scrupule'

Devant le Tribunal de district de Zurich, les deux accusés ont admis les faits. La prévenue a toutefois tenté de faire porter le chapeau à son frère handicapé. Ce dernier a, lui, prétendu ne pas avoir été au courant des velléités de sa soeur.

Pour les juges, l'affaire est claire: la trentenaire est l'auteure principale de l'agression et elle a agi 'sans aucun scrupule', de manière 'abjecte' et 'bestiale', avec un 'mépris total de la vie du garçon et de sa famille' et ce, uniquement pour causer du tort au voisin de la victime, son beau-père, écrit le tribunal jeudi. Elle a même fait venir son frère de Macédoine pour exécuter ce crime avec son aide.

Le Cour reconnaît la femme coupable de tentative d'assassinat, fausses accusations, vol, effraction et séquestration. Elle lui concède des circonstances légèrement atténuantes en raison de son état dépressif.

Expulsion du territoire suisse

Outre la peine de 18 ans de prison, la trentenaire écope aussi de 120 jours-amende à 10 francs avec sursis. Elle devra en outre se soumettre à une thérapie psychiatrique ambulatoire. Une fois sa peine purgée, l'accusée sera expulsée de Suisse pendant 15 ans.

Considéré comme moyennement responsable de ses actes, en raison de son handicap mental, son frère est reconnu coupable de complicité de tentative d'assassinat, de vol et d'effraction. Sa peine de 4,5 ans de prison est assortie de 60 jours-amende à 10 francs avec sursis et d'une expulsion du territoire suisse durant dix ans.

Les deux auteurs du crime devront verser à la victime 60'000 francs de réparation pour tort moral et 23'000 francs d'indemnisation. Au beau-père et à son épouse, ils devront verser 12'000 francs d'indemnisation. Le jugement peut faire l'objet d'un appel.

/ATS
 

Actualités suivantes