Roberto Azevedo reconduit à la tête de l'OMC pour quatre ans

Le Brésilien Roberto Azevedo va officiellement rempiler en septembre pour un second mandat ...
Roberto Azevedo reconduit à la tête de l'OMC pour quatre ans

Roberto Azevedo reconduit à la tête de l'OMC pour quatre ans

Photo: Keystone

Le Brésilien Roberto Azevedo va officiellement rempiler en septembre pour un second mandat à la tête de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Le Conseil général de l'organisation l'a nommé pour quatre ans.

Cette annonce dévoilée mardi ne constitue pas une surprise. M. Azevedo était le seul candidat à sa succession. Ce second mandat a aussi été décidé quelques jours après l'entrée en vigueur de l'Accord sur la facilitation des échanges (TFA), le premier accord multilatéral en plus de 20 ans à l'organisation.

Au total, cette mesure doit apporter jusqu'à 1000 milliards de dollars par an (1003 milliards de francs) d'exportations supplémentaires, selon les estimations. Les coûts du commerce vont diminuer.

M. Azevedo souhaite désormais oeuvrer à des résultats lors de la Conférence ministérielle prévue en fin d'année en Argentine. Jeudi dernier, il avait indiqué aux Etats membres qu'il reste 'énormément de travail à faire'. Il a également salué le dialogue entre différents pays pour tenter de faire avancer les négociations sur les services, la pêche, le commerce électronique ou l'agriculture.

Plusieurs avancées attendues d'ici l'été

Mais il souhaite que des discussions davantage sur les détails puissent être lancées d'ici l'été. La politique de l'administration du président américain Donald Trump devra aussi être plus claire. Mais M. Azevedo ne voit rien qui ne puisse être 'géré'.

Parmi les thématiques qui pourraient faire l'objet d'un accord, la suppression de certaines subventions à la pêche a été largement discutée par les membres récemment. Certains pays veulent avancer dans des négociations plurilatérales sur cette question.

Les subventions sont évaluées à quelque 20 milliards de dollars par an dans un secteur de la pêche qui totalise près de 150 milliards de dollars. A l'OMC, quatre propositions sont sur la table pour atteindre l'objectif affiché d'ici 2020. Les membres doivent interdire les subventions qui favorisent la surpêche, supprimer celles qui encouragent la pêche illicite et s'abstenir de nouvelles incitations.

/ATS
 

Articles les plus lus