Le trafic des CFF reste paralysé à Lucerne jusqu'à nouvel avis

Le trafic ferroviaire reste paralysé jeudi à Lucerne, à l'exception des trains de la compagnie ...
Le trafic des CFF reste paralysé à Lucerne jusqu'à nouvel avis

Le trafic des CFF reste paralysé à Lucerne jusqu'à nouvel avis

Photo: Keystone

Le trafic ferroviaire reste paralysé jeudi à Lucerne, à l'exception des trains de la compagnie régionale Zentralbahn. Un jour après le déraillement d'un Eurocity italien, les usagers des CFF sont priés de prendre le bus ou d'éviter la ville de Suisse centrale.

Dans la gare centrale, seuls les quais réservés à la Zentralbahn, dont le trafic a repris à 05h00, sont accessibles. Les autres sont bouclés par des bandes plastiques. Le trafic CFF ne reprendra pas avant vendredi matin au plus tôt en gare de Lucerne, indique la compagnie ferroviaire. La date et l'heure exactes du retour à la normale sont encore inconnues.

Pour se rendre à Lucerne ou voyager de Lucerne, il faut prendre son mal en patience et compter avec une durée de trajet allongée de 30 minutes à une heure, indique à l'ats un porte-parole des CFF. De nombreux pendulaires ont toutefois visiblement renoncé à passer par la gare de Lucerne, constate-t-il. Il n'y a pas eu de chaos aux heures de pointe du matin.

Bus en renfort, bouchons sur les routes

Les bus en service renforcé ont transporté des dizaines de milliers de pendulaires entre la gare de Lucerne et les gares de banlieue. En temps normal, passants et pendulaires se rendant à la gare centrale sont nettement plus nombreux, observe le porte-parole. Elle accueille chaque jour jusqu'à 163'000 personnes.

Sur place, des employés des transports publics aiguillent les usagers vers les stations de bus. En début de matinée, les pendulaires attendaient patiemment dans des files avant de monter dans les navettes.

Pour renforcer ses effectifs, la compagnie de transports publics de la ville VBL a mobilisé des chauffeurs retraités et des employés de bureau détenant le permis de conduire pour les bus. Au total, 20 chauffeurs supplémentaires apportent leur aide. Tous les véhicules des VBL ont été réquisitionnés, précise une porte-parole de la compagnie.

De nombreux pendulaires ayant renoncé au train sont toutefois venus allonger les bouchons sur les routes aux heures de pointe. Outre les routes principales et l'autoroute A14 entre Lucerne et Zoug, plusieurs routes secondaires étaient également bouchées jeudi en début de matinée.

Six blessés et non pas sept

Le train Eurocity italien qui a déraillé mercredi à 13h56, juste après son départ de Lucerne, reliait Milan à Bâle. Pour une raison encore inconnue, plusieurs wagons sont sortis des voies. L'un d'entre eux a endommagé un pylône en basculant. L'accident fait l'objet d'une enquête.

Six personnes ont été légèrement blessées. La police lucernoise a corrigé jeudi ce nombre à la baisse après avoir d'abord annoncé sept blessés. Elle avait comptabilisé, par erreur, une personne victime d'une chute dans un autre véhicule des transports publics.

Les six blessés du train - trois Italiens, deux Suisses et une Macédonienne - ont tous pu être traités de manière ambulatoire chez le médecin ou à l'hôpital. Ils souffrent de contusions et d'éraflures.

Train dégagé

Les wagons voyageurs sortis des rails ont été remis sur la voie jeudi matin. L'opération minutieuse a duré plusieurs heures. Il a fallu d'abord séparer les voitures les unes des autres.

Le train a été acheminé, voiture par voiture, sur une voie de garage où son état sera examiné avant que le convoi ne soit réparé et renvoyé en Italie dans un délai encore inconnu. La voie endommagée doit elle être réparée et un pylône remplacé, tout comme la ligne de contact.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus