Trump accueille Xi à Mar-a-Lago, premier face-à-face sous tension

Les présidents américain Donald Trump et chinois Xi Jinping se sont retrouvés jeudi soir Mar-a-Lago ...
Trump accueille Xi à Mar-a-Lago, premier face-à-face sous tension

Trump accueille Xi à Mar-a-Lago, premier face-à-face sous tension

Photo: Keystone

Les présidents américain Donald Trump et chinois Xi Jinping se sont retrouvés jeudi soir Mar-a-Lago, luxueuse résidence du magnat de l'immobilier en Floride, pour une rencontre très attendue. La question nucléaire nord-coréenne devrait dominer les débats.

Le président américain et la 'First Lady', Melania Trump, ont accueilli le président chinois et sa femme, l'ancienne cantatrice Peng Liyuan, dans cette vaste propriété toute en dorures construite sur le front de mer. Ils devaient participer, en présence d'une trentaine d'invités, à un dîner de gala, où seront servis des vins de Californie.

Aucun programme détaillé de cette rencontre de 24 heures n'a été communiqué par la présidence américaine, qui souligne que l'objectif est d'abord de permettre aux dirigeants de faire connaissance dans un cadre moins formel que la Maison-Blanche.

Ombre syrienne

Mais la Syrie risque de jeter une ombre sur le sommet. Les Etats-Unis ont indiqué jeudi qu'ils envisageaient désormais de répondre par les armes à une attaque chimique perpétrée, selon eux, par le régime syrien.

Accueilli en début d'après-midi à l'aéroport de Palm Beach par le secrétaire d'Etat Rex Tillerson, le chef du pays le plus peuplé au monde Xi Jinping s'est jusqu'à présent montré mesuré dans ses réactions aux déclarations fracassantes de l'homme d'affaires de New York devenu président de la première puissance mondiale.

Quelques heures avant de s'envoler pour la Floride, ce dernier a réaffirmé, sur Fox News, sa conviction qu'en matière d'échanges commerciaux, les Etats-Unis n'avaient pas été traités 'de manière équitable' par la Chine, accusant ses prédécesseurs d'avoir manqué de fermeté.

Selon des sources diplomatiques à Pékin, l'homme fort du régime communiste arrive avec 'du grain à tweeter' pour le président américain, qui évoquent des concessions chinoises en matière de commerce et d'investissement, avec à la clé des créations d'emplois aux Etats-Unis.

/ATS
 

Actualités suivantes