ABB a poursuivi sa croissance au 3e trimestre

ABB a maintenu le rythme au 3e trimestre, malgré les difficultés d'approvisionnement. Affichant ...
ABB a poursuivi sa croissance au 3e trimestre

ABB a poursuivi sa croissance au 3e trimestre

Photo: KEYSTONE/EPA/JENS SCHLUETER

ABB a maintenu le rythme au 3e trimestre, malgré les difficultés d'approvisionnement. Affichant des commandes et dans une moindre mesure des ventes en nette hausse, le géant zurichois de l'électrotechnique a fortement amélioré sa rentabilité en l'espace d'un an.

Indicateur de la performance opérationnelle du géant zurichois, le résultat avant intérêts, impôts et amortissements (Ebita) s'est envolé de 35% à 1,06 milliard de dollars, a précisé jeudi ABB.

Reflet d'effets exceptionnels en 2020, notamment un gain unique lié à la cession à Hitachi d'une large part du secteur Power Grids, le bénéfice net attribuable aux seuls actionnaires d'ABB s'est cependant fortement contracté, comme attendu, soit de 86% à 652 millions de dollars (593,8 millions de francs).

Les commandes ont quant à elles bondi de 29% à 7,86 milliards de dollars, alors que les revenus ont affiché une croissance bien plus modeste de 7% à 7,03 milliards. ABB n'est pas parvenu à maintenir la vigoureuse expansion affichée au 2e trimestre en raison du retard pris dans les livraisons suite aux difficultés d'approvisionnement.

La croissance organique des ordres, soit hors effets de change constants et changements intervenus au niveau du périmètre de consolidation, s'est fixée à 26%. Pour les revenus, elle s'est fixée à 4%.

Toujours attentivement scrutée par les analystes, la marge Ebita s'est hissée à 15,1%, contre 12% douze mois auparavant. L'évolution en la matière a même dépassé les attentes du groupe, son directeur général, Björn Rosengren, ayant déclaré en juillet dernier viser une valeur équivalente à celle présentée entre avril et fin juin.

Prévision de ventes revue à la baisse

Cité dans le communiqué, M. Rosengren a salué une 'belle marge' intervenue dans un environnement difficile au vu des difficultés d'approvisionnement. Il s'est aussi félicité de la vigoureuse génération de liquidités, celle-ci venant alimenter le bilan du groupe en vue de soutenir sa croissance organique et d'éventuelles acquisitions, sans oublier, les distributions aux actionnaires.

La performance d'ABB s'est révélée dans l'ensemble plus ou moins conforme aux attentes, l'Ebita correspondant aux prévisions, alors que les commandes les ont dépassées et les ventes ont manqué le coche. Sondés par AWP, les experts avaient anticipé en moyenne un Ebita de 1,06 milliard de dollars, des revenus de 7,26 milliards et des entrées d'ordres de 7,54 milliards.

Evoquant la suite de l'exercice, ABB révise à la baisse son attente de chiffre d'affaires, tablant désormais sur une croissance entre 6 et 8%, contre légèrement moins de 10% jusqu'alors. La marge opérationnelle Ebita devrait quant à elle encore s'améliorer.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus