Assurances sociales et rail à l'honneur en ouverture de session

Les parlementaires fédéraux retrouvent cet après-midi leurs pupitres sous la Coupole pour la ...
Assurances sociales et rail à l'honneur en ouverture de session

Assurances sociales et rail à l'honneur en ouverture de session

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Les parlementaires fédéraux retrouvent cet après-midi leurs pupitres sous la Coupole pour la session de printemps. La première semaine aura des accents sociaux.

Les assurés pourraient devoir débourser plus pour leur santé. Le Conseil des Etats devrait accepter mardi un projet qui portera la franchise maladie ordinaire de 300 à 350 francs en l'indexant désormais à l'évolution des coûts. Les assurés risquent en outre de ne plus pouvoir changer de franchise tous les ans. Le National veut bloquer les contrats pour trois ans, mais l'idée divise.

Le National empoignera mercredi une nouvelle réforme de l'assurance invalidité visant notamment à introduire un système linéaire de rente pour tous. Les familles pourraient subir une baisse de leurs prestations: la rente pour enfant pourrait être réduire de 40% à 30% de la rente AI.

Les deux Chambres examineront aussi cette semaine un projet pour renforcer les exigences réglementaires concernant la qualité des implants, prothèses et autres dispositifs médicaux. Dans le sillage de divers scandales, Bruxelles va serrer la vis et la réforme suisse doit entrer en vigueur en même temps que l'européenne, en mai.

Milliards des banques et du rail

La déduction fiscale des amendes bancaires rebondira mercredi auConseil des Etats. D'abord désireux d'en finir avec le principe, les sénateurs ont été désavoués par le National qui soutient une fleur sous conditions. L'amende record de 4,2 milliards de francs infligée en février par la justice française à l'UBS planera sur le débat.

Les investissements dans l'infrastructure ferroviaire devraient déclencher encore plus de passions jeudi. La Chambre des cantons pourrait retenir une enveloppe de 12,8 milliards de francs pour désengorger le rail d'ici 2035, soit un milliard de plus que prévu par le Conseil fédéral. En jeu notamment la construction d'une ligne directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds.

/ATS
 

Actualités suivantes