Baisse des volumes trimestrielle pour Barry Callebaut

Le spécialiste de la récolte et de la transformation de cacao Barry Callebaut a enregistré ...
Baisse des volumes trimestrielle pour Barry Callebaut

Baisse des volumes pour Barry Callebaut au 1er trimestre

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Le spécialiste de la récolte et de la transformation de cacao Barry Callebaut a enregistré au premier trimestre de son exercice décalé 2020/2021 une baisse de ses volumes et de son chiffre d'affaires. Le groupe zurichois se dit confiant à moyen terme.

De septembre à novembre, les volumes - un indicateur-clé - ont diminué de 4,3% à 560'354 tonnes, tandis que le repli de l'activité chocolat s'est inscrit à 1,8%, à 447'704 tonnes, a annoncé mercredi le groupe zurichois.

La division Gourmet & Spécialités reste sur un repli de 5,5%, malgré une contribution positive de l'unité dévolue aux externalisations et partenariats, en progression de 2,6%, et des marchés émergeants (+4,7% hors cacao), tous deux qualifiés de moteurs de croissance. L'unité Global Cocoa a accusé un plongeon de 13,1% des volumes à 112'650 tonnes.

La région Europe, Moyen-Orient et Afrique a dû composer avec une baisse des ventes de 6,7% à 251'554 tonnes. Le géant zurichois du cacao évoque néanmoins une évolution 'résiliente', compte tenu des nouveaux confinements sur ces marchés. Les zones Amériques et Asie-Pacifique ont enregistré une croissance.

Le chiffre d'affaires pour sa part a chuté de 11,2% à 1,78 milliard de francs, soit une contraction de 3,5% hors effets de change. En francs, la baisse s'élève à 11,2%.

Les chiffres publiés sont inférieurs au consensus d'AWP. Les analystes interrogés anticipaient une baisse des volumes de 3% et des ventes de 1,86 milliard.

'Reprise progressive'

Cité dans le communiqué, le directeur général Antoine de Saint-Affrique parle de 'reprise progressive' qui devrait permettre de redresser la barre pour ce nouvel exercice décalé.

Ces chiffres ne bouleversent pas la modélisation du courtier Baader Helvea, qui campe sur la recommandation 'reduce'. Barry Callebaut reste plus affecté par le coronavirus que ses pairs Nestlé ou Givaudan, souligne l'analyste Andreas von Arx. Les investisseurs fougueux s'enflammeront face aux marges meilleures qu'attendu pour Cocoa Products, tandis que les prudents ne retiendront que la baisse des chiffres en rythme annuel. Le marché reste trop optimiste quant au potentiel de reprise.

Du côté de Vontobel, on souligne la résilience de la division en charge des partenariats. En cette période de crise, de nombreuses entreprises pourraient décider d'externaliser leur production de chocolat et faire appel à Barry Callebaut. Grâce à un actionnariat stable, le groupe reste un investissement valable à long terme, selon Jean-Philippe Bertschy, qui confirme 'hold'.

Tabler sur un nette reprise au troisième trimestre paraît une perspective trop optimiste pour la Banque cantonale de Zurich et son analyste Daniel Bürki. L'action n'est certainement pas négociée en-dessous de sa valeur réelle et mérite toujours la note 'pondérer au marché'.

A 11h19, l'action Barry Callebaut cédait 0,9% à 2038 francs, dans un SPI grappillant 0,10%.

/ATS
 

Actualités suivantes