Baisse marquée des exportations suisses en mai

Après trois mois de hausse, les exportations suisses ont fléchi en mai, tout en restant à des ...
Baisse marquée des exportations suisses en mai

Baisse marquée des exportations suisses en mai

Photo: KEYSTONE/DPA/CHRISTIAN CHARISIUS

Après trois mois de hausse, les exportations suisses ont fléchi en mai, tout en restant à des niveaux élevés. Les importations ont également accusé le coup, de manière encore plus marquée.

La tendance négative s'explique par les reculs dans la chimie, la pharma et les principales régions économiques. En mai, les exportations se sont tassées de 1,6% en termes nominaux à 22,81 milliards de francs. Corrigées de l'inflation (réel), les livraisons à l'étranger se sont étiolées de 3,5%.

Ce niveau reste le troisième plus élevé depuis début 2023, indique jeudi l'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (Ofdf), qui évoque une évolution 'en dents de scie' des exportations au cours des six derniers mois.

Une majorité de six secteurs d'exportations helvétiques sur onze a enregistré une hausse, malgré un recul global des statistiques. Le repli est imputable au domaine machines et électronique (-1,4%) ainsi que les produits chimiques et pharmaceutiques, dont le recul atteint 3,1% (-6,7% en termes réels).

A l'autre extrémité du tableau, les métaux ont vu leurs exportations progresser de 2,6% (+0,7% en réel) alors que les livraisons de la bijouterie et joaillerie ont crû de 2,0% et même de 8,0% en termes réels. L'Ofdf constate une reprise des exportations horlogères en avril et en mai, ce qui a permis à ce secteur de dépasser la barre de 2,2 milliards de francs.

La demande en produits suisses s'est étiolée en mai sur les trois principaux débouchés que sont l'Europe (-0,8%), l'Amérique du Nord (-0,8%) et l'Asie (-2,3%). Les livraisons vers l'important partenaire économique qu'est l'Allemagne ont fléchi de 9,3% ou 332 millions de francs. Autre pays d'importance, la demande en Chine s'est contractée, à hauteur de 281 millions de francs. En Asie, le Japon se démarque avec un bond des exportations de 104 millions.

Les importations ont baissé de 1,6 % en nominal et de 4,3 % en réel à 18,68 milliards de francs. Les véhicules à moteur accusent un recul de 153 millions. Les produits chimiques et pharmaceutiques (-216 millions) ainsi que le secteur machines et électronique (-120 millions) sont les principaux responsables de ce repli. Les arrivages d'Asie se sont étiolés de 6,2%, à comparer aux contractions de 1,8% pour l'Amérique du Nord et de 0,9% pour l'Europe.

La balance commerciale affichait en mai un excédent de 4,13 milliards de francs.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus