Boris Johnson à Téhéran pour intercéder pour une compatriote

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a eu samedi des entretiens ...
Boris Johnson à Téhéran pour intercéder pour une compatriote

Boris Johnson à Téhéran pour intercéder pour une compatriote

Photo: KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, a eu samedi des entretiens avec son homologue iranien Mohammad Javad Zarif lors d'une visite en Iran. Il y a évoqué le cas d'une Britannique d'origine iranienne détenue dans le pays depuis avril 2016.

Il s'agit de la troisième visite seulement d'un chef de la diplomatie du Royaume-Uni en Iran au cours des quatorze dernières années. Lors de sa rencontre avec Mohammad Javad Zarif, le secrétaire au Foreign Office a appelé à un développement de la coopération bilatérale et mis en avant le soutien du Royaume-Uni à l'accord encadrant le programme nucléaire iranien signé en juillet 2015, rapporte l'agence de presse iranienne Irna.

Cet accord a permis la levée des sanctions internationales contre l'Iran. Il a toutefois été remis en question par le président américain Donald Trump.

Condamnée à cinq ans de prison

L'agence Irna ne fait état d'aucune discussion relative à Nazanin Zaghari-Ratcliffe. La directrice de projet pour la Fondation Thomson Reuters a été condamnée à cinq ans de prison pour complicité pour avoir cherché à renverser les autorités religieuses iraniennes. Elle nie les faits.

La Fondation Thomson Reuters assure que Nazanin Zaghari-Ratcliffe était en vacances au moment de son arrestation. D'après son mari, Richard, elle doit à nouveau comparaître devant un tribunal dimanche.

Boris Johnson, avait auparavant expliqué un porte-parole du Foreign Office, 'va demander aux Iraniens de libérer les personnes ayant la double nationalité dès lors qu'il existe des raisons humanitaires pour le faire'. Nazanin Zaghari-Ratcliffe n'est pas la seule personne ayant la double nationalité à être détenue en Iran, mais c'est le cas qui a été le plus médiatisé.

Boris Johnson a également rencontré Ali Shamkhani, secrétaire du Conseil national suprême de sécurité, ainsi que le président du Parlement iranien, Ari Larijani, a indiqué Irna.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus