Brexit: le gouvernement britannique pourrait faire machine arrière

Il y a une probabilité de 50% que le gouvernement britannique fasse machine arrière sur le ...
Brexit: le gouvernement britannique pourrait faire machine arrière

Brexit: le gouvernement britannique pourrait faire machine arrière

Photo: KEYSTONE/AP/TIM IRELAND

Il y a une probabilité de 50% que le gouvernement britannique fasse machine arrière sur le Brexit si le Parlement rejette l'accord négocié avec Bruxelles, selon le ministre britannique du commerce. La sortie du Royaume-Uni de l'UE est prévue le 29 mars à minuit.

Si l'accord venait à être rejeté, le Brexit 'n'aura, à mes yeux, pas plus de 50% de chances' d'aboutir, a expliqué Liam Fox, l'un des principaux partisans du Brexit au sein du gouvernement britannique, dans un entretien diffusé dimanche par le Sunday Times.

A moins de 100 jours de l'échéance, la première ministre britannique Theresa May n'a toujours pas réussi à faire ratifier par son Parlement l'accord de retrait négocié avec Bruxelles et entériné à la fin novembre par les chefs d'Etat et de gouvernement européens.

Faute de majorité, elle a reporté sine die le vote qui était prévu le 11 décembre à la chambre des communes. Elle a alors échappé à un vote de défiance des députés conservateurs.

'De la clarté'

Les débats aux communes doivent reprendre le 9 janvier. Le vote sur l'accord de Brexit doit être organisé durant la semaine du 14 janvier.

Dans un entretien au journal allemand Welt am Sonntag, publié dimanche, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker précise qu'il n'est pas dans l''intention' de Bruxelles de 'maintenir le Royaume-Uni dans l'UE par tous les moyens possibles', contrairement à ce qui est insinué.

'Tout ce que nous voulons, c'est de la clarté quant à nos relations futures', a-t-il ajouté, soulignant la nécessité pour l'UE de se focaliser sur son unité à l'approche des élections européennes prévues en mai.

/ATS
 

Actualités suivantes