Certains secteurs d'activité rouvrent ce lundi

Dès ce lundi, plusieurs secteurs d'activités rouvrent leurs portes après six semaines de fermeture ...
Certains secteurs d'activité rouvrent ce lundi

Les Suisses ont profité de la réouverture partielle des commerces

Photo: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Les Suisses ont été nombreux lundi à profiter de la réouverture de plusieurs secteurs d'activité. L'impatience était visible après six semaines de fermeture due à l'épidémie de Covid-19.

Cette première étape concerne les magasins de bricolage, jardineries, coiffeurs, cabinets médicaux, vétérinaires, salons de beauté et autres tatoueurs. Les branches qui ont pu reprendre le travail ont prévu des plans de protection contre le coronavirus.

A l'exemple des magasins d'alimentation, les bricos et jardineries misent sur l'entrée des clients au compte-gouttes, le respect des distances et le paiement par carte. Les caisses sont protégées d'une vitre en plexiglas.

De longues files

Lundi, quelques minutes après l'ouverture, de longues files d'attente se sont formées devant certains magasins de bricolage. A Niederwangen, près de Berne, l'afflux a été tel que les responsables ont dû temporairement empêcher l'accès des voitures au parking.

En Suisse romande aussi l'affluence était au rendez-vous. 'Nous n'avons jamais eu une telle vague de clients. Des gens ont commencé à faire la queue avant même l'ouverture à 08h00', confirme Brahim Taleb, le directeur d'un grand centre dans la zone commerciale d'En Chamard, à Yverdon-les-Bains (VD).

Les fleurs et les semis semblaient avoir particulièrement la cote. En fin de matinée encore, une cinquantaine de personnes attendaient devant le magasin, qui n'accepte pas plus de 200 clients en même temps à l'intérieur. La situation est plus chaotique sur le parking, où les automobilistes tentent tant bien que mal de se garer.

A la jardinerie de Noville (VD), les clients faisaient déjà la queue dès 07h00 dans une ambiance bon enfant et en gardant leurs distances', rapporte le propriétaire Nicolas Brönnimann.

Les caddies ont été numérotés pour faciliter le décompte des personnes à l'intérieur et le nombre d'employés renforcé pour surveiller les achats. La gendarmerie est aussi passée pour jeter un œil à la situation.

Même constat en Valais, où le Point vert de la zone commerciale de Conthey avait le parking quasi plein. La file d'attente s'allongeait à l'entrée, a constaté en fin de matinée un journaliste de Keystone-ATS.

Coiffeurs masqués

Les coiffeurs rouvrent eux en deux étapes. Dans un premier temps, seule la moitié des places est disponible pour garantir une distance d'au moins deux mètres entre les employés. La réouverture complète suivra plus tard. Les personnes à risque sont exclues de la première phase.

Le coiffeur comme le client doivent porter un masque de protection. Pour les traitements du visage, le rasage ou la taille de la barbe, le coiffeur doit également porter une visière en plexiglas. Le matériel, comme les gants, est soit à usage unique, soit lavé.

Le téléphone n'arrête pas de sonner. 'Je ne réponds parfois plus', note un coiffeur de Thônex (GE), qui est aussi harcelé par textos. En moins d'un quart d'heure, deux clients viennent au salon prendre rendez-vous. Il leur faudra attendre la fin de la semaine pour se faire couper les cheveux, l'agenda étant déjà très bien rempli.

Au centre-ville de Bienne, c'est devant certains salons de coiffure d'une enseigne où il n'est pas nécessaire de prendre rendez-vous que l'attente semblait la plus longue.

Règles strictes chez le dentiste

Chez le dentiste, les mesures d'hygiène déjà très strictes sont renforcées. Une attention est accordée aux personnes à risque et l'espace réorganisé dans la salle d'attente.

Si on doit mener son animal de compagnie chez le vétérinaire, il faut alors le remettre à l'extérieur du cabinet ou de la clinique, et le récupérer à la sortie.

L'Association suisse des tatoueurs professionnels (ASTP) demande pour sa part à ses membres de porter un masque de type FFP2, qui protège aussi bien le porteur que la personne en face. Le client devrait aussi en avoir un ou à tout le moins un masque chirurgical.

Mesures de distance

L'association des physiothérapeutes Physioswiss recommande également le port du masque. Les clients devraient en faire de même, mais uniquement s'ils font partie d'un groupe à risque.

Au cabinet de physiothérapie Le Moulin à Sion, les thérapeutes ont rouvert en prenant garde aux nouvelles mesures sanitaires. Le site est suffisamment spacieux pour que les patients aient deux mètres de distance en cas d'attente, explique à Keystone-ATS Sébastien Buchard, l'un des quatre physiothérapeutes qui se partagent les lieux.

Lundi a également signifié le retour aux affaires chez les ostéopathes, où il a notamment fallu recontacter la patientèle. 'Environ 80% des clients sont très contents de revenir, le solde se montrant inquiet face à la masse d'informations', explique John Maisse, du cabinet Vial Maisse, à Fribourg.

En trois étapes

Le Conseil fédéral a décidé de sortir de la crise liée au Covid-19 en trois étapes. La prochaine phase est la réouverture de l'ensemble des commerces, des marchés et de l'école obligatoire le 11 mai.

Dans une troisième étape, prévue à partir du 8 juin, ce sont les écoles professionnelles et du secondaire II ainsi que les hautes écoles qui devraient rouvrir leurs portes. Les établissements de divertissement et de loisirs devraient également rouvrir. L'interdiction de rassemblement sera en outre assouplie.

/ATS
 

Actualités suivantes