Commandes et ventes en hausse pour l'industrie MEM au 1er semestre

L'industrie MEM a connu un premier semestre 2018 florissant. Alors que ses entrées de commandes ...
Commandes et ventes en hausse pour l'industrie MEM au 1er semestre

Commandes et ventes en hausse pour l'industrie MEM au 1er semestre

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

L'industrie MEM a connu un premier semestre 2018 florissant. Alors que ses entrées de commandes ont bondi de près d'un quart (+24,1%) sur un an, la branche table sur une évolution positive des affaires pendant encore six à douze mois.

Le chiffre d'affaires semestriel de la branche des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM) a lui bondi de 16,4%, alors que les exportations de marchandises - environ 80% du total - se sont étoffées de 7,5% à 34,8 milliards de francs, a indiqué mardi Swissmem.

Les envois ont augmenté dans tous les débouchés et domaines de produits importants, précise le communiqué, évoquant une évolution 'particulièrement réjouissante' des exportations vers l'Union européenne (+9,1%) et les Etats Unis (+7,3%).

La croissance des envois vers l'Asie (+1,5%) a été nettement plus faible, observe cependant l'association faîtière de l'industrie MEM. Le bond de plus de 10% de la Chine ayant été réduit à peau de chagrin par le recul essuyé dans les autres pays asiatiques, et plus particulièrement au Moyen-Orient.

__ Emploi en hausse

Par secteur de production, les exportations dans la métallurgie ont augmenté de 11,1%, celles dans la construction des machines de 9,2%, celles des outils de précision de 7,9% et celles dans l'électrotechnique/électronique de 7,0%, précise Swissmem.

La situation 'très réjouissante' de l'industrie MEM se reflète également en termes d'emplois. En l'espace d'un an, la branche a regagné deux tiers des emplois perdus suite à l'abandon par la Banque nationale suisse (BNS), en janvier 2015, du taux plancher lié franc et euro.

'Je pars du principe que l'évolution positive des affaires se maintiendra encore six à douze mois', estime Hans Hess, président de Swissmem, cité dans le communiqué. A plus longue échéance, il anticipe un aplatissement de la courbe conjoncturelle 'étant donné que les branches à cycle précoce ressentent déjà un ralentissement de la croissance'.

Selon le dernier sondage mené auprès des entreprises membres, un peu plus d'une sur deux (51%) s'attend à une stagnation des mandats de l'étranger pour les douze prochains mois.

Appel à un accord-cadre avec l'UE

Au cours des années à venir, l'industrie MEM risque d'être confrontée à une pénurie de main d'oeuvre qualifiée. Pour palier la situation, la faîtière mise sur la reconversion professionnelle ainsi que sur une nouvelle convention collective de travail (CCT) censée renforcer l'attrait de la branche en tant qu'employeur.

Sur le front politique, Swissmem appelle de ses voeux la conclusion d'un accord-cadre avec l'UE cette année encore, rappelant que le secteur exporte plus de trois quarts de sa production et que le Vieux Continent constitue 'de loin' son plus important débouché.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus