Croissance du marché du médicament ralentie par les baisses de prix

Le marché suisse des médicaments a représenté un volume de près de 6 milliards de francs en ...
Croissance du marché du médicament ralentie par les baisses de prix

Croissance du marché du médicament ralentie par les baisses de prix

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le marché suisse des médicaments a représenté un volume de près de 6 milliards de francs en 2018, soit 2,2% de plus qu'en 2017. Ce ralentissement de la croissance est notamment dû aux baisses de prix suite aux contrôles de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Cette croissance de 2,2% est environ moitié moins que les années précédentes (2017: 4,4%, 2016: 4,8%). 'Ce ralentissement de la croissance est dû à la reprise des vagues de contrôle des prix des médicaments pris en charge par les caisses maladie', explique mardi Interpharma, l’association des entreprises pharmaceutiques suisses dans un communiqué.

Le volume du marché du médicament en Suisse n’a pas enregistré de croissance notable. Le nombre d’emballages vendus a légèrement augmenté par rapport à 2017 (+0,8%) et se monte à quelque 187 millions d’unités vendues, c’est-à-dire un volume inférieur à celui de 2016.

Baisses de prix médicaments

En 2017, les 'vagues régulières' de contrôle des prix ont repris. Fin 2018, deux tiers des médicaments pris en charge par les caisses maladie avaient déjà été réexaminés. D’après l’OFSP, des économies annuelles de 325 millions de francs ont ainsi déjà été réalisées; les pronostics étaient de 180 millions au total pour trois ans.

Lors des contrôles des prix de 2017, le premier groupe réexaminé a été celui des médicaments contre le cancer, qui compte de nombreuses innovations. Les prix de plusieurs préparations ont été baissés, dans certains cas très nettement, au 1er janvier ou au 1er février 2018. Ceci a nettement réduit la croissance en valeur du marché des médicaments en 2018.

Au cours des prochaines années, les vagues de contrôle des prix vont entraîner de nouvelles économies, prédit Interpharma, qui estime que ces contrôles freineront la croissance du marché des médicaments.

Médicaments contre le cancer

La hausse la plus marquée, en valeur, a été enregistrée en 2018 dans le domaine des médicaments contre le cancer: 10,1%. À part les médicaments oncologiques, ceux contre les maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques ont aussi connu une croissance du chiffre d’affaires supérieure à la moyenne (+5,9% par rapport à l’année précédente).

'Le nombre croissant de traitements plus efficaces et innovants est une bonne nouvelle pour les patientes et patients, mais pour les traitements innovants en particulier, le processus de remboursement est insatisfaisant. La règle des 60 jours fixée dans l’ordonnance n’est plus respectée qu’exceptionnellement et les patients ne bénéficient donc qu’avec du retard de médicaments innovants très efficaces', souligne René Buholzer, directeur d’Interpharma.

Croissance des génériques

En quantité, les génériques ont connu une croissance de 7,4%, dépassant ainsi les produits originaux tombés dans le domaine public. Le marché des génériques représentait l’année passée un volume en valeur de 719 millions de francs, soit 14,3% du marché pris en charge par les caisses.

L’ensemble du marché ouvert aux génériques, composé de génériques, de préparations originales tombées dans le domaine public et de médicaments dont le brevet est arrivé à échéance mais pour lesquels il n’existe pas de génériques, représentait un volume de quelque 1,94 milliard de francs (+1,8%).

/ATS
 

Actualités suivantes