Entrée en matière ardue pour le budget 2017 du canton de Neuchâtel

Non sans peine, le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mardi d'entrer en matière sur le budget ...
Entrée en matière ardue pour le budget 2017 du canton de Neuchâtel

Entrée en matière ardue pour le budget 2017 du canton de Neuchâtel

Photo: Keystone

Non sans peine, le Grand Conseil neuchâtelois a accepté mardi d'entrer en matière sur le budget 2017 du canton, avec un gros déficit et des mesures d'économies. Les débats sont durs. Le canton se retrouvera sans budget si les partis ne trouvent pas un accord mercredi.

Il a fallu quelque trois heures de débats avant que les députés ne votent l'entrée en matière par 105 voix contre huit. Le plénum s'est noyé dans un perpétuel ping-pong, chacun rejetant sur l'autre la responsabilité de risquer de faire passer le budget à la trappe.

Comme l'a suggéré avec ironie le député PLR Andreas Jurt: à Neuchâtel, c'est peut-être un peu comme en France, 'on préfère le verbe au calcul'. Pourtant, il est nécessaire d'oublier les guéguerres et de trouver un compromis, a-t-il plaidé.

L'absence de budget représenterait 'l'incapacité du parlement à fixer un cadre à l'action de l'Etat', a prévenu le conseiller d'Etat Laurent Kurth. La population a besoin de savoir que l'Etat ne faillira pas. Et le canton se sait aussi observé depuis Berne alors qu'il attend des financements fédéraux ces prochains mois.

-49 millions

Laurent Kurth a dû batailler à la fois face à la droite, qui estime que les efforts sont insuffisants, et à la gauche, qui les juge excessifs. Le gouvernement sait que les mesures d'économies proposées sont jugées douloureuses, mais il faut 'regarder la réalité en face'.

Le Conseil d'Etat avait présenté dans une première mouture un déficit de près de 69 millions de francs. Le déficit a ensuite été ramené à environ 49 millions, via une série de modifications apportées par le Conseil d'Etat et par la commission financière.

Même ainsi, le budget exige une dérogation au frein aux dépenses. Et la commission financière avait finalement refusé ce projet par neuf voix contre quatre et une abstention.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus