Disponibilité limitée des vaccins contre la rage

En raison d'une disponibilité limitée des vaccins contre la rage, l'Office fédéral de la santé ...
Disponibilité limitée des vaccins contre la rage

Disponibilité limitée des vaccins contre la rage

Photo: KEYSTONE/AP/WALLY SANTANA

En raison d'une disponibilité limitée des vaccins contre la rage, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande au corps médical de faire des réserves. La pénurie devrait durer jusqu'en 2021.

Le manque de vaccins antirabiques est dû à la rupture de stock du produit Mérieux et à une quantité insuffisante du Rabipur pour répondre aux demandes du marché. Les stocks obligatoires doivent donc désormais être exploités, ont indiqué vendredi plusieurs journaux du groupe CH-Media, relayant une information de l'OFSP.

En Suisse, la vaccination contre la rage est surtout utilisée à titre préventif en cas de voyage. Les autorités recommandent désormais une certaine retenue, afin d'économiser les doses. Selon l'OFSP, environ 4500 doses de vaccin sont nécessaires chaque année en Suisse.

La vaccination postexpositionnelle sera prioritaire durant la durée de la pénurie. Elle sera administrée aux personnes qui auront été potentiellement exposées au virus de la rage avant l'apparition des symptômes. En revanche, la vaccination de précaution devrait être reportée autant que possible jusqu'à ce que l'approvisionnement en vaccins revienne à la normale.

Pays à risque

La vaccination préventive est désormais principalement utilisée pour les personnes qui se rendent dans les régions où la rage est répandue. Pour les voyages dans des pays à haut risque, l'OFSP ne recommande la vaccination que si une personne y séjourne au moins trois mois au lieu d'un mois comme actuellement. De plus, les voyageurs ne recevront que deux doses au lieu de trois.

La rage est causée par un virus transmis par morsure ou griffure d'animaux ou par contact avec leur salive. La durée entre la contamination et la déclaration de la maladie est variable, en général de 20 à 60 jours. Une fois apparue, la maladie est pratiquement toujours mortelle.

La rage est présente presque partout dans le monde. Seuls quelques pays du nord de l'Europe, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon en sont exempts. Grâce à des opérations de distribution d'appâts vaccinaux, la rage a pu être éradiquée en Suisse chez le renard. Elle peut toutefois encore survenir dans de rares cas chez des chauves-souris ou des animaux importés illégalement, selon l'OFSP.

/ATS
 

Actualités suivantes