Electronic Arts s'en est bien sorti cet été

L'éditeur américain de jeux vidéo Electronic Arts (EA), qui produit notamment les populaires ...
Electronic Arts s'en est bien sorti cet été

Electronic Arts s'en est bien sorti cet été

Photo: KEYSTONE/AP ap/JENNY KANE

L'éditeur américain de jeux vidéo Electronic Arts (EA), qui produit notamment les populaires jeux de foot FIFA ou de simulation les Sims, a fait mieux que prévu cet été, mais ses perspectives pour la saison des fêtes ont déçu les marchés.

EA a enregistré un chiffre d'affaires de 1,15 milliard de dollars (1,04 milliard de francs) au deuxième trimestre de son exercice décalé, en baisse de 14% par rapport à la même période l'an passé, d'après un communiqué publié jeudi. Les analystes misaient sur moins d'un milliard.

Pour la période d'octobre à décembre, qui comprend la sortie du jeu FIFA 21, l'éditeur table sur 1,7 milliard de dollars de revenus, contre les 2,3 milliards envisagés à Wall Street.

La prudence d'EA a été sanctionnée en Bourse: son titre perdait plus de 7% lors des échanges électroniques après la clôture des marchés.

Le groupe s'est néanmoins félicité du succès de ses titres sportifs pendant le trimestre écoulé: Madden NFL 21 compte 30% de joueurs de plus qu'il y a un an et FIFA 20 en est presque à 35 millions de joueurs sur console et PC.

Apex Legends bientôt Blockbuster

'Nous avons réalisé un trimestre meilleur que nos prévisions, notamment grâce aux services en direct, en particulier sur Madden et FIFA', a commenté le directeur financier Blake Jorgensen dans le communiqué.

EA a dégagé un bénéfice net de 185 millions de dollars pendant l'été et s'attend à 180 millions pour le dernier trimestre de 2020.

Le jeu vidéo de type 'Battle Royale' (tir et survie à la première personne) Apex Legends est en bonne voie pour devenir notre prochaine franchise à un milliard de dollars d'ici la fin de l'année fiscale', ajouté Blake Jorgensen.

Les réservations numériques (le montant de produits transmis de façon numérique, l'indicateur privilégié du secteur) sont ressorties à 5,58 milliards sur les douze mois écoulés, en hausse de 8% en rythme annuel.

/ATS