Entrée en vigueur de surtaxes chinoises sur des produits américains

La Chine a imposé samedi de nouvelles surtaxes douanières sur 5140 produits américains d'une ...
Entrée en vigueur de surtaxes chinoises sur des produits américains

Entrée en vigueur de surtaxes chinoises sur des produits américains

Photo: KEYSTONE/AP/STEVE HELBER

La Chine a imposé samedi de nouvelles surtaxes douanières sur 5140 produits américains d'une valeur de 60 milliards de dollars, en riposte à une mesure similaire prise par Washington en mai. Les taxes sur ces marchandises déjà pénalisées ont crû de 10%, 20% voire 25%.

Cette mesure est une réponse aux droits de douane supplémentaires sur des produits chinois d'une valeur de 200 milliards de dollars, annoncés au début mai par le président américain Donald Trump. Le montant des biens échangés entre les deux pays s'élève à 360 milliards de dollars.

Cette nouvelle salve de Pékin cible notamment les produits cosmétiques, les articles de cuisine ou de sport, mais aussi les pianos, les préservatifs ou encore les jouets, qui seront taxés à hauteur de 25%.

Elle intervient en pleine escalade du conflit entre la première et la deuxième puissance économique mondiale. Vendredi, Pékin a dégaîné une nouvelle arme en annonçant la création de sa propre liste noire d'entreprises étrangères considérées comme 'non fiables'.

Entreprises forcées de choisir

Il s'agit d'une réponse à la décision américaine, courant mai, de placer Huawei sur une liste d'entreprises suspectes, auxquelles les entités américaines ne peuvent vendre d'équipements technologiques. Pour les experts, cette liste noire chinoise vise les partenaires commerciaux de Huawei, américains mais pas seulement.

'De toute évidence, cela s'adresse principalement aux fournisseurs de Huawei, Intel, Qualcomm, ARM... et même probablement à des entreprises non américaines, donc européennes, sud-coréennes et japonaises' soucieuses de se conformer à la décision américaine, juge ainsi Andrew Polk, économiste chez Trivium Chine.

'Cela risque de mettre les entreprises dans une situation où elles seraient forcées de choisir entre les États-Unis et la Chine, ce qui pourrait se retourner contre elles', a-t-il ajouté.

Ce point de vue fait écho à celui du quotidien chinois Global Times: pour lui, la nouvelle liste 'aura un effet dissuasif en formant une barrière protectrice autour des entreprises chinoises'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus