Fin d'année difficile pour Swatch, le résultat 2018 s'en ressent

Swatch Group a engrangé un bénéfice net de 867 millions de francs en 2018, pour un chiffre ...
Fin d'année difficile pour Swatch, le résultat 2018 s'en ressent

Fin d'année difficile pour Swatch, le résultat 2018 s'en ressent

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Swatch Group a engrangé un bénéfice net de 867 millions de francs en 2018, pour un chiffre d'affaires de 8,475 milliards. Ces deux valeurs sont en hausse de respectivement 14,8% et 6,1% par rapport à 2017, mais assez nettement en deçà des attentes des analystes.

'Les affaires ont connu un ralentissement sur les trois derniers mois. Le mois de décembre en particulier a été faible', relève jeudi le géant horloger. Le fait que la base de comparaison (fin 2017) était élevée a contribué à cet affaiblissement.

Omega et Longines ont connu des problèmes de livraison, car plusieurs usines de production dans l'habillage ont 'travaillé à la limite de leurs capacités, voire au-delà'.

Le groupe horloger a précisé cependant que 2019 avait bien démarré. Il s'attend pour le début de l'exercice à 'une saine croissance' malgré la base comparative élevée du 1er semestre 2018. La demande est favorable et les goulets dans la production, rencontrés notamment dans l'habillage, seront résolus lors des six premiers mois, et la Chine offre de 'grandes opportunités' au groupe - en dépit des différends commerciaux - grâce à sa position de no1 sur ce marché.

En attendant, les chiffres-clés pour 2018 se situent au-dessous du consensus des analystes consultés par AWP. Les ventes sont inférieures aux attentes à hauteur de quelque 200 millions de francs, tandis que le bénéfice net a manqué la cible prévue pour 110 millions. L'ordre de grandeur est le même pour le résultat opérationnel, qui a atteint 1,15 milliard (+15,2% sur un an), alors que les attentes tablaient sur 1,3 milliard.

La marge opérationnelle du groupe se monte à 13,6%, contre 12,5% douze mois plus tôt. Les actionnaires se voient proposés un dividende de 8 francs par action au porteur (+6,7%) et de 1,60 franc par titre nominatif.

/ATS
 

Actualités suivantes