Fort impact du Covid-19 sur l'utilisation de médias électroniques

La pandémie de coronavirus influence fortement les Suisses dans leur consommation de médias ...
Fort impact du Covid-19 sur l'utilisation de médias électroniques

Fort impact du Covid-19 sur l'utilisation de médias électroniques

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La pandémie de coronavirus influence fortement les Suisses dans leur consommation de médias électroniques. Les médias sociaux et Netflix ont réalisé un bond spectaculaire depuis le début de l'année. L'utilisation de smartphones et de laptops s'est aussi accentuée.

Le télétravail marque l'utilisation d'appareils appareils électroniques de son empreinte: le nombre de détenteurs d'ordinateurs portables (laptops) a passé cette année de 4,3 à 4,8 millions en Suisse, selon les résultats de l'étude Digimonitor publiés mardi par le groupe d'intérêts médias électroniques (IGEM). L'usage du laptop (76%) dépasse désormais clairement celui du PC (69%), alors que les deux appareils étaient encore à égalité en 2019.

La progression est particulièrement marquée parmi les personnes de plus de 55 ans. L'an dernier, elles étaient encore une minorité (45%) à utiliser un laptop. Aujourd'hui, cette catégorie d'âge a majoritairement passé dans le camp des utilisateurs (57%) de l'ordinateur portable, hommes en tête.

Les âgés se mettent au smartphone

Au classement des appareils électroniques utilisés en Suisse, la télévision reste largement en tête. Ses utilisateurs représentent 92% de la population. Le poste de radio suit avec 82%. Toutefois, près de la moitié (47%) des auditeurs écoutent la radio sur un autre appareil, smartphone, TV et ordinateur en tête. Les téléspectateurs, eux, continuent à privilégier largement leur poste de TV.

Autre effet du travail à domicile et du semi-confinement, le smartphone a également réalisé un saut spectaculaire. Il est passé de 80 à 88% d'utilisateurs en Suisse, soit à 5,6 millions de personnes. Là aussi, les plus de 55 ans ont rattrapé une partie importante de leur 'retard technologique'. Ils sont désormais 71% à détenir un smartphone (54% en 2019).

Un tiers d'adeptes de streaming

Dans la foulée, les personnes de plus de 55 ans découvrent de plus en plus Spotify. La moitié des nouveaux abonnés du service suédois de musique en streaming font partie de cette catégorie d'âge. Un tiers de la population suisse dispose de Spotify. Pour les moins de 25 ans, la proportion atteint deux tiers. La radio compte toutefois près du triple d'auditeurs.

La pandémie a aussi largement influencé la population dans son temps libre. Le service Netflix de diffusion de films et de séries en streaming a franchi cette année la barre des 2 millions d'abonnés en Suisse. Il a fait un saut de 400'000 utilisateurs et compte désormais 2,2 millions de spectateurs. Aujourd'hui, un tiers des Suisses regardent Netflix (75% des 15 à 24 ans). Ils n'étaient que 5% en 2015. La télévision garde cependant trois fois plus de fidèles.

Facebook récupère, TikTok décolle

Les médias sociaux poursuivent, eux aussi, cette tendance à la hausse. Même Facebook, en net recul l'an dernier, a repris des couleurs (+350'000 utilisateurs). La plateforme compte 3 millions de fidèles en Suisse (46% de la population âgée de plus de 15 ans).

Instagram a observé une progression quantitative identique. Le média social visuel compte 2,1 millions d'utilisateurs en Suisse, soit un tiers de la population de plus de 15 ans. Les jeunes de 15 à 24 ans sont 82% à utiliser Instagram alors qu'ils continuent de déserter Facebook (un tiers désormais seulement contre 82% en 2014).

Les plus jeunes sont particulièrement attirés par TikTok, jeunes femmes en tête. Le nombre d'utilisateurs de la pateforme vidéo chinoise a quintuplé en un an, à 370'000. La plupart d'entre eux ont moins de 25 ans. Chez les jeunes Suissesses de 15 à 24 ans, la proportion d'abonnés atteint 34%, contre 6% pour l'ensemble de la population de plus de 15 ans.

Paiements mobiles en vogue

Le coronavirus a, en outre, fait exploser le nombre de personnes effectuant des paiements par carte avec le smartphone. Ce chiffre a augmenté de 50% depuis 2019 et atteint aujourd'hui 1,8 million de personnes. Par ailleurs, un tiers de la population utilise un service de paiement mobile, Twint en tête.

L'étude Digimonitor 2020 a été réalisée sur la base d'un sondage effectué entre la fin avril et la fin mai en Suisse alémanique et en Romandie. L'institut Link a interrogé 1759 personnes âgées d'au moins 15 ans.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus