Fribourg: référendum sur l'heure de fermeture des magasins déposé

Le comité référendaire contre l'ouverture des magasins le samedi jusqu'à 17h00 dans le canton ...
Fribourg: référendum sur l'heure de fermeture des magasins déposé

Le comité référendaire contre l'ouverture des magasins le samedi jusqu'à 17h00 dans le canton de Fribourg a remis ses signatures jeudi à la Chancellerie d'Etat. Les 9030 paragraphes étaient contenus dans des sacs à commission de diverses grandes enseignes.

La satisfaction était de mise dans les locaux de la Chancellerie d'Etat à Fribourg parmi les membres du comité 'contre les 17h le samedi'. Sous réserve de la validation des signatures auprès des communes, 6000 doivent être recevables, la votation sur la loi sur l'exercice du commerce, modifiée en octobre par le Grand Conseil, devrait tomber le 23 juin.

'Anachronisme fribourgeois'

'Les grandes enseignes demandent plus de flexibilité et parlent de Fribourg comme d'un anachronisme avec son horaire de fermeture à 16h00 ', ont expliqué les intervenants. Ceux-ci représentaient les syndicats Unia, Syna, SEV et Syndicom, l'Union syndicale fribourgeoise, le parti socialiste, les jeunes socialistes, le Centre Gauche-PCS et Solidarités.

'Nous ne voulons pas assimiler les surfaces de vente à des surfaces de loisirs', a insisté Armand Jaquier, secrétaire régional d'Unia Fribourg. Le peuple fribourgeois avait d'ailleurs déjà voté sur la question d'une ouverture prolongée d'une heure le samedi en 2009. Il avait alors refusé le changement, à une majorité de 57,7% des voix.

Commerce en ligne

Le comité relève que le contexte n'est plus tout à fait le même avec l'essor du commerce en ligne. A ses yeux, le phénomène tend à renforcer la volonté de préserver les conditions de travail dans le commerce de détail. Des soutiens ont même été apportés auprès de petits commerçants, comme les boulangers et les bouchers.

L'enjeu de l'heure de fermeture du samedi s'inscrit aussi dans le cadre de la négociation en cours d'une convention collective de travail (CCT) pour la branche du commerce de détail dans le canton. Les discussions ont commencé en novembre et promettent de prendre un certain temps.

Au moins deux objets

Les représentants du comité référendaire ont relevé avoir bon espoir de voir le peuple à nouveau les suivre le 23 juin. Ce dimanche de début d'été donnera par ailleurs au peuple l'occasion de se prononcer sur d'autres objets, dont un certain relatif à l'enveloppe compensatoire pour les communes et les paroisses en lien avec la réforme fiscale des entreprises.

A noter qu'un troisième objet pourrait venir se greffer. Le peuple fribourgeois pourrait encore voter sur le volet cantonal de la réforme fiscal des entreprises, accepté en décembre par le Grand Conseil. Une demande de référendum a été déposée in extremis lundi par le mouvement altermondialiste Attac-Fribourg. Ce dernier a jusqu'au 28 mars pour récolter 6000 signatures.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus