Hausse du nombre chômeurs en juillet pour un taux inchangé de 3%

Le nombre de chômeurs en Suisse a connu une légère hausse en juillet, après cinq mois de baisse ...
Hausse du nombre chômeurs en juillet pour un taux inchangé de 3%

Hausse du nombre chômeurs en juillet pour un taux inchangé de 3%

Photo: Keystone

Le nombre de chômeurs en Suisse a connu une légère hausse en juillet, après cinq mois de baisse. Il a augmenté de 323 personnes par rapport à juin pour en toucher 133'926. Le taux de chômage reste inchangé de 3% de la population active.

Le taux de chômage demeure ainsi fixé à son niveau le plus bas depuis l'été 2015 (août et juillet). Pour mémoire, il se situait encore 3,7% en janvier. Par rapport à juillet de l'an dernier, le nombre de chômeurs affiche une diminution de 5384 personnes (-3,9%), a indiqué mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Davantage de jeunes

Le chômage des jeunes, très observé, a augmenté pour sa part en juillet de 1555 personnes par rapport au mois précédent (+11%) à 15'663, pour un taux de 2,8% (+0,2 point) de la population active concernée. L'évolution traduit l'arrivée sur le marché du travail d'individus ayant achevé leur formation et à la quête d'un emploi.

Le nombre des places vacantes annoncées auprès des Offices régionaux de placement (ORP) a lui reculé de 214 unités par rapport à juillet 2016 pour s'établir à 12'206, précise le SECO dans son communiqué. Le chômage partiel s'affiche de son côté en baisse, sur la base des chiffres du mois de mai.

En revanche, l'effectif des demandeurs d'emploi présente à fin juillet une diminution de 1673 personnes (-2,1%) sur un mois à 195'223. Outre les chômeurs, il comprend les individus bénéficiant d'une formation ou en situation de gains intermédiaires.

Neuchâtel devant

Dans le détail cantonal, le chômage a évolué à la hausse en juillet dans cinq des six cantons romands. Seul le Valais a connu une petite baisse du nombre de chômeurs à 5005 personnes (-34), pour un taux de chômage inchangé à 2,9% de la population active.

Le canton de Neuchâtel reste le canton affichant le taux de chômage le plus élevé, avec 5,3% (+0,1 point par rapport à juin). Il comptait à fin juillet 4852 chômeurs (+80 individus). Juste derrière, Genève a conservé un coefficient de 5,1% pour un effectif de 12'044 chômeurs (+34).

Forte hausse à Fribourg

Le canton du Jura a lui aussi accusé une hausse de son taux de chômage de 0,1 point, comme son voisin neuchâtelois, mais à 4,4% de la population active, avec un nombre de chômeurs de 1603 (+23). Pour Vaud, le coefficient a de même augmenté de 0,1 point à 4,3%, avec un effectif en progression de 352 personnes à 17'105.

Canton le plus peuplé de Suisse romande, le canton de Vaud concentre à lui seul un chômeur sur huit en Suisse.

Le canton de Fribourg a subi quant à lui la dégradation la plus marquée du marché de l'emploi en Suisse romande. Il a enregistré le mois dernier 480 chômeurs de plus (+12,3%) par rapport à juin pour un total de 4372, avec un taux de chômage grimpant du coup à 2,7%.

Zurich au-dessus de la moyenne

Berne, canton à minorité francophone, a évolué dans la stabilité, avec 43 chômeurs de plus pour un taux de chômage de 2,4%. Le canton de Zurich, le plus peuplé du pays avec 1,5 million d'habitants, stable aussi avec un coefficient de 3,4% toutefois supérieur à la moyenne, comptait près de 28'000 chômeurs à fin juillet.

Le taux de chômage le plus faible du pays se situe dans le canton d'Uri, avec 0,7% (-0,1 point). La petite collectivité de Suisse centrale ne dénombre que 129 chômeurs.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus