Ipsen va racheter la biotech Albireo pour 952 millions de dollars

Ipsen, troisième laboratoire pharmaceutique français, va racheter la biotech américaine Albireo ...
Ipsen va racheter la biotech Albireo pour 952 millions de dollars

Ipsen va racheter la biotech Albireo pour 952 millions de dollars

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Ipsen, troisième laboratoire pharmaceutique français, va racheter la biotech américaine Albireo, spécialisée dans les maladies du foie, pour un montant de 952 millions de dollars (881,1 millions de francs), a-t-il annoncé dans un communiqué lundi.

Selon les termes de cet accord, Ipsen lancera une offre publique d'achat pour acquérir la totalité des actions en circulation d'Albireo au prix de 42 dollars par action, soit une prime de 104% par rapport au prix moyen pondéré du titre sur un mois.

La transaction devrait avoir un 'effet dilutif' sur le résultat opérationnel des activités d'Ipsen jusqu'à fin 2024, précise le groupe. Elle devrait être conclue d'ici la fin du premier trimestre 2023.

Cette opération permettra à Ipsen d'acquérir en particulier Bylvay (odévixibat), un traitement pour la cholestase intrahépatique familiale progressive (CIFP), un groupe de maladies rares affectant la sécrétion biliaire.

Bylvay a été approuvé en 2021 aux États-Unis pour le traitement du prurit chez les patients âgés de trois mois et plus, atteints d'une cholestase intrahépatique familiale progressive. Il a aussi obtenu le feu vert de l'Union européenne pour le traitement de cette maladie chez les patients âgés de six mois et plus.

Bylvay a en outre deux autres indications en cours d'étude dans d'autres pathologies hépatiques rares.

Ce rachat permettra à Ipsen de renforcer son portefeuille de produits commercialisés et de produits en R&D dans les maladies rares.

En 2021, Ipsen a engrangé près de 2,9 milliards d'euros de revenus. Mi-2022, son directeur général, David Loew, avait indiqué que sa société avait pour priorité d'élargir le portefeuille de médicaments en développement, via des partenariats ou des acquisitions.

Pour cela, Ipsen dispose de 2,5 milliards d'euros, qui seront portés à 3,5 milliards d'euros d'ici à 2024, avait alors précisé M. Loew.

/ATS
 

Actualités suivantes