L'Europe alloue 1,4 milliard à l'ISS et à la mission ExoMars 2020

L'Europe va allouer une nouvelle enveloppe de 1,4 milliard d'euros à la poursuite de l'exploitation ...
L'Europe alloue 1,4 milliard à l'ISS et à la mission ExoMars 2020

L'Europe alloue 1,4 milliard à l'ISS et à la mission ExoMars 2020

Photo: Keystone

L'Europe va allouer une nouvelle enveloppe de 1,4 milliard d'euros à la poursuite de l'exploitation de l'ISS et à la mission ExoMars 2020, son projet d'exploration de la planète rouge. L'annonce a été faite à Lucerne où s'est réunie l'Agence spatiale européenne (ESA).

Les participants du Conseil des ministres de l'ESA ont été accueillis par le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann, qui représentait la Suisse à cette grande conférence de l'Europe de l'espace. Mauro Dell'Ambrogio, le secrétaire d'Etat à la formation et à la recherche, s'est pour sa part montré très satisfait du déroulement de la réunion.

Il est peu courant que des ministres européens tiennent une conférence en Suisse, a-t-il déclaré vendredi à l'ats. Les financements ont été assurés pour presque tous les projets. Dans le domaine de l'aéronautique, il y a un esprit européen et une prise de conscience de la nécessité de collaborer, a-t-il affirmé.

Projet Cheops

La Suisse contribue chaque année avec 155 millions de francs pour les programmes et activités de l'ESA. La même somme revient en Suisse sous forme de commandes. Le savoir-faire acquis agit ensuite comme un multiplicateur, estime Mauro Dell'Ambrogio.

Le projet Cheops, dirigé par l'Université de Berne, est selon lui le plus important projet de l'ESA pour la Suisse. Le satellite observe et caractérise les planètes de quelque 500 étoiles particulièrement lumineuses pendant trois ans.

Deux priorités

Un budget de 1,4 milliard de francs est prévu pour la station spatiale internationale (ISS) et l'exploration de Mars a indiqué, lors d'une conférence de presse en ligne, le directeur général de l'Agence, Jan Woerner, à l'issue de la conférence ministérielle de l'ESA.

L'ESA allouera plus de 400 millions d'euros à ExoMars 2020 et consacrera environ 1 milliard pour prolonger l'exploitation de l'ISS jusqu'en 2024. L'ISS permet une large gamme d'expériences, visant trois objectifs principaux: la préparation des futurs vols de longue durée, notamment vers Mars ou la Lune, une meilleure compréhension de la physiologie humaine et des avancées en physique.

Robot mobile sur Mars

La mission ExoMars 2020 prévoit l'envoi d'un robot mobile sur la planète rouge pour forer le sol martien afin de chercher des traces de vie passée. Elle a été précédée par la mission ExoMars 2016, qui s'est soldée le 19 octobre par la mise en orbite réussie de la sonde TGO, mais aussi par le crash de l'atterrisseur test Schiaparelli à la surface de Mars.

'Si on additionne l'ensemble des accords (signés pendant ces deux jours de session, ndlr), c'est 10,3 milliards d'euro de financement validés à Lucerne', note Thierry Mandon. 'Dont 2,35 milliards pour la France', ajoute-t-il. 'C'est un succès. C'est un programme conséquent et très équilibré', a déclaré Jean-Yves Le Gall, le président du Cnes, l'agence spatiale française.

Les ministres des 22 pays membres et des deux pays associés Slovénie et Canada se sont réunis jeudi et vendredi au centre KKL de Lucerne. Ils se réunissent tous les trois ou quatre ans pour s'accorder sur les engagements financiers pour les années à venir et décider de l'avenir de l'Agence.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus