L'ajout de sucre conventionnel encore plus nuisible que le fructose

Il suffit de petites quantités de sucre pour doubler la production de graisse dans le foie ...
L'ajout de sucre conventionnel encore plus nuisible que le fructose

L'ajout de sucre conventionnel encore plus nuisible que le fructose

Photo: KEYSTONE/EPA/JUSTIN LANE

Il suffit de petites quantités de sucre pour doubler la production de graisse dans le foie. Une étude de l'Université et de l'Hôpital universitaire de Zurich le révèle. En dose quotidienne élevée, le fructose et surtout le saccarose peuvent causer de graves maladies.

Rien que 80 grammes de sucre activent la production de graisse dans le foie, met en garde le directeur de l'étude Philipp Gerber, de la clinique d'endocrinologie, de diabétologie et d'alimentation clinique, cité dans un communiqué diffusé mardi par l'Université de Zurich. Consommer huit décilitres de soda suffit donc. A partir de cette dose, la surproduction de graisse se poursuit même pendant une durée prolongée, sans que l'on ait consommé davantage de sucre.

Un soda par jour pendant sept semaines

L'étude a réuni les données de 94 jeunes participants en bonne santé, uniquement de sexe masculin. Les cycles hormonaux et la contraception auraient rendu trop aléatoires les résultats provenant de la participation de jeunes femmes, précise Philipp Gerber à Keystone-ATS. Et la prise en compte de ces paramètres aurait constitué un obstacle logistique important.

La plupart des cobayes ont bu quotidiennement une boisson sucrée durant sept semaines. Une partie d'entre eux ont consommé un soda contenant du fructose (sucre de fruits), une autre une boisson avec du glucose (sucre de raisin) et une troisième une boisson avec du saccarose (sucre de betterave conventionnel), composée à la fois de glucose et de fructose. Une partie des cobayes a bu une boisson sans sucre.

Saccarose pire encore que le fructose

Les chercheurs ont suivi le chemin parcouru par les substances dans le corps grâce à des traceurs. Ils ont pu ainsi analyser les effets des sodas sur le métabolisme des cobayes.

Les participants à l'étude n'ont pas consommé davantage de calories que d'habitude. Malgré cela, les chercheurs ont constaté des effets négatifs du sucre sur l'organisme.

Ainsi, douze heures après avoir consommé leur boisson, les personnes qui ont bu le soda contenant du fructose continuaient à produire le double de graisse par rapport à ceux qui ont bu le soda contenant du glucose ou la boisson sans sucre.

Le pire résultat est toutefois réalisé par la boisson contenant du sucre conventionnel. Elle a fait produire davantage de graisse que celle contenant du fructose, contrairement à ce que pensaient les scientifiques jusqu'à présent.

Réduire la consommation en Suisse

La population suisse consomme en moyenne un peu plus de 100 grammes de sucre par jour. La teneur élevée en calories du sucre favorise le surpoids et l'obésité. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande donc de réduire la consommation de sucre à 50, voire à 25 grammes par jour. La Suisse en est toutefois encore très éloignée, commente Philipp Gerber.

La production de graisse par le foie favorise aussi l'apparition de maladies largement répandues comme la stéatose hépatique (une lésion du foie due à la surcharge de graisse) ou le diabète de type 2. L'étude zurichoise constitue donc 'un pas déterminant dans la découverte des effets nuisibles de l'adjonction de sucre', écrit l'Université de Zurich.

/ATS