L'entreprise d'armement RWM Suisse pourrait se contracter

L'avenir de la filiale suisse de Rheinmetall, RWM, s'annonce difficile. 'Je ne vois pas le ...
L'entreprise d'armement RWM Suisse pourrait se contracter

L'entreprise d'armement RWM Suisse pourrait se contracter

Photo: KEYSTONE/EPA/Filip Singer

L'avenir de la filiale suisse de Rheinmetall, RWM, s'annonce difficile. 'Je ne vois pas le site suisse menacé, mais il ne se développera pas comme nous l'espérions', a déclaré Armin Papperger, le patron du groupe d'armement allemand Rheinmetall.

'Cela dépend entièrement des prochaines éventuelles restrictions', déclare M. Papperger dans une interview publiée mercredi par le journal alémanique Neue Zürcher Zeitung. 'Si nous ne pouvions plus produire là-bas que pour la Suisse, cela ne serait plus rentable, car la Suisse n'a pas besoin d'autant de munitions', ajoute-t-il.

Le patron de Rheinmetall confirme en outre que le groupe voulait acheter 36 chars Leopard 2 à la Suisse. Pour ce faire, le groupe d'armement allemand a acheté des chars Leopard 1 en Italie. Ruag elle-même y stocke de tels chars. M. Papperger déclare qu'il ne savait pas si les Leopard 1 achetés appartenaient à Ruag. 'Je les ai achetés à une entreprise en Italie', dit-il.

Le groupe d'armement Ruag n'a actuellement pas le droit de vendre ses chars Leopard 1 à l'Allemagne. Les autorités ont rejeté la demande de Ruag dans le cadre d'une enquête préliminaire, avait déclaré lundi la conseillère fédérale Viola Amherd lors de l'heure des questions au Conseil national.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus