La BC de Saint-Gall parvient à neutraliser les effets de la crise

La Banque cantonale de Saint-Gall (SGKB) n'a pas trop pâti de la crise pandémique au terme ...
La BC de Saint-Gall parvient à neutraliser les effets de la crise

La BC de Saint-Gall parvient à neutraliser les effets de la crise

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

La Banque cantonale de Saint-Gall (SGKB) n'a pas trop pâti de la crise pandémique au terme de l'exercice 2020, enregistrant autant d'éléments positifs que négatifs. Un dividende de même niveau qu'en 2019 sera proposé aux actionnaires.

Durant la période sous revue, le bénéfice net a progressé de 2,0% à 167,2 millions de francs, mais le résultat d'exploitation s'est replié de 2,9% à 191,7 millions, tandis que le produit d'exploitation a pris 1,6% à 486,7 millions.

Le produit brut des intérêts a augmenté de 4,0%, à 309,8 millions de francs, en partie grâce au relèvement de la limite d'exonération par la BNS, ce qui a permis de compenser partiellement les effets négatifs sur les activités de taux d'intérêt, tels que la baisse des marges dans le secteur des prêts hypothécaires, note l'établissement de l'est de la Suisse.

Belle progression de la masse sous gestion

Par ailleurs, en raison de la forte activité des clients dans le domaine des titres et de la forte croissance de la masse sous gestion (6,3% à 48,6 milliards), le produit net tiré des commissions a pratiquement atteint le même niveau qu'en 2019, à 29,4 millions de francs, soit une baisse de 0,7%.

Le résultat des opérations de négoce a chuté de 3,9%, à 38,1 millions de francs, entre autres à cause du recul drastique des voyages de la clientèle, alors que la contraction des recettes nostro et la hausse des recettes en devises se sont pratiquement compensées.

Au bilan, les prêts à la clientèle ont pris 4,0%, à 28,0 milliards de francs. Sur l'augmentation de 1,1 milliard de francs des prêts, 0,6 milliard, soit environ 58%, provenait des prêts hypothécaires, qui se sont accrus de 2,5%. Et sur la hausse de 0,5 milliard de francs (+19,8 %) des prêts et avances aux clients, les prêts Covid-19 représentent 101,4 millions de francs.

Entre le 26 mars et le 31 juillet, l'établissement financier a fixé un total de 1753 limites de crédit Covid-19 pour un montant de 232,8 millions de francs. Au 31 décembre 2020 il restait 1643 limites, pour un montant de 209,5 millions de francs, dont 48% ont été utilisées, précise le communiqué.

Les effets négatifs et positifs de la crise pandémique sur les dépenses de fonctionnement (+0,2 %) ont été plus ou moins équilibrés: d'une part, il n'y a pas eu de coûts, par exemple pour l'assemblée générale annuelle, et d'autre part, la banque a eu des dépenses supplémentaires dans le domaine de l'informatique. De leur côté, les charges de personnel ont diminué de 0,7% pour s'établir à 175,2 millions de francs,

Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende de 16 francs, inchangé par rapport à l'année précédente.

Roland Ledergeber, le directeur général de SGKB, auquel Christian Schmid succédera le 1er mai, anticipe de nouveaux flux d'argent frais pour 2021: 'nous ne connaîtrons pas une croissance aussi forte qu'en 2020, mais notre objectif est de croître d'au moins 3%', a-t-il prévenu lors d'une vidéoconférence.

M. Schmid, également présent lors de la vidéoconférence, a expliqué que sous sa direction, la banque maintiendrait sa stratégie de base actuelle, axée sur le financement de la prévoyance, la numérisation et le développement durable.

Il a ajouté que les contacts personnels demeurent cruciaux pour les transactions bancaires importantes, raison pour laquelle SGKB conservera ses emplacements, avec aucune fermeture de filiale de prévue.

Pour les analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB), leur consoeur de Saint-Gall a obtenu un résultat solide, sans pouvoir vraiment briller l'année dernière. Les flux majeurs d'argent frais et la solide base de revenus sont vus positivement, tandis que les dépenses sont vues négativement. Comme le titre a eu tendance à être à la traîne de l'indice ces derniers temps en raison des craintes du marché sur l'augmentation des provisions pour pertes sur prêts, les bons résultats de l'exercice 2020 devraient permettre à la nominative de regagner du terrain.

Vers 13h50 la nominative SGKB prenait 0,4% à 424 francs et son indice boursier de référence, le SPI, 0,12%.

/ATS