La Banque d'Angleterre maintient son taux d'intérêt à 0,75%

Le Comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) a décidé de maintenir à l'unanimité ...
La Banque d'Angleterre maintient son taux d'intérêt à 0,75%

La Banque d'Angleterre maintient son taux d'intérêt à 0,75%

Photo: KEYSTONE/EPA/NEIL HALL

Le Comité de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) a décidé de maintenir à l'unanimité son taux d'intérêt à 0,75%, a annoncé jeudi l'institution qui a pointé l'augmentation 'considérable' des incertitudes autour du Brexit.

Ce statu quo était largement attendu par le marché. La BoE a augmenté une seule fois son taux directeur cette année, en août.

Dans son communiqué, la BoE a souligné que 'les incertitudes sur le Brexit ont augmenté de façon considérable depuis la dernière réunion du Comité' il y a sept semaines.

'L'investissement a chuté lors de chacun des trois derniers trimestres et va probablement rester faible à court terme', a souligné la Banque centrale, jugeant que 'la nouvelle intensification des incertitudes autour du Brexit, couplée à un ralentissement de l'économie mondiale, pèse également sur les perspectives de court terme' pour le Royaume-Uni.

A désormais moins de cent jours du Brexit, le Royaume-Uni va entamer la pause parlementaire de Noël sans accord de sortie et en pleine confusion sur la suite du processus de divorce avec l'UE, alimentant un certain marasme.

Incapable de trouver une majorité parlementaire pour approuver l'accord négocié avec Bruxelles, la Première ministre britannique Theresa May a reporté à janvier un vote au parlement sur son projet d'accord, initialement prévu le 11 décembre.

Mais rien ne dit que les fêtes de fin d'année vont faire changer d'avis les députés, et la perspective d'une sortie sans accord semble se rapprocher.

La Banque d'Angleterre a également souligné un contexte économique international incertain, alors que les inquiétudes sur un ralentissement de la croissance mondiale sont de plus en plus présentes.

De plus, 'le déclin des prix du pétrole (qui ont perdu plus de 35% depuis début octobre, ndlr) signifie que l'inflation va probablement tomber, dans les prochains mois, sous les 2%', l'objectif visé par la BoE, a souligné l'institution.

En novembre, l'inflation a déjà ralenti à 2,3% sur un an, son rythme le plus faible depuis le début 2017, a annoncé mercredi l'Office des statistiques nationales (ONS). En octobre, elle s'était élevée à 2,4%.

Les membres du Comité de politique monétaire (MPC) ont également décidé à l'unanimité de maintenir inchangé le programme de rachat d'actifs.

/ATS
 

Articles les plus lus