La carte journalière SwissPass des communes prolongée jusqu'en 2023

La carte journalière pour les transports publics restera disponible à des prix préférentiels ...
La carte journalière SwissPass des communes prolongée jusqu'en 2023

La carte journalière SwissPass des communes prolongée jusqu'en 2023

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

La carte journalière pour les transports publics restera disponible à des prix préférentiels auprès des communes jusqu'à fin 2023. L’Association des Communes suisses (ACS) a obtenu de l'Alliance SwissPass cette prolongation de trois ans.

Une commission a été mise en place pour trouver une alternative satisfaisante dès 2024, précise Manon Röthlisberger samedi dans 24 Heures. La déléguée romande à l'ACS ajoute que, 'dans les discussions qui se poursuivent, nous exigeons une solution de substitution adéquate'.

L’Union des communes vaudoises a récemment informé ses membres des démarches entreprises auprès de l’ACS et de l’Union des Villes Suisses (UVS) afin de trouver des solutions alternatives à la suppression prochaine des cartes journalières CFF, indique-t-elle sur son site internet, confirmant l'information de 24 Heures.

Les communes ont pu obtenir une prolongation de trois ans du système actuel, soit jusqu'à la fin 2023. Elles peuvent dès lors encore commander et vendre des cartes journalières (aux mêmes tarifs) jusqu'à cette échéance, écrit l'UVS.

Sous l'impulsion de ses sections romandes, l'ACS poursuit les négociations avec les CFF et l'Alliance SwissPass afin de trouver une issue favorable en une substitution adéquate du produit. Le but est que les communes puissent continuer de proposer à leur population des produits exclusifs, à des conditions avantageuses et favoriser, par là-même, l'utilisation des transports publics.

Pas numérique

Dans un premier temps, une transition numérique des cartes journalières avait été envisagée. Elle aurait cependant nécessité des adaptations techniques et financières majeures pour 2172 communes, lit-on sur le site de l'UCV. Il est ainsi vite apparu qu'une solution numérique standardisée était impossible, d'autant plus qu'un sondage auprès des membres de l'ACS a mis en évidence qu'un cofinancement d'une telle transition numérique n'était pas souhaité.

Il faut savoir qu'au sein de l'ACS, les communes alémaniques semblent moins concernées par l'utilité de la carte journalière. A l'annonce par SwissPass de sa suppression, seule des communes romandes sont montées aux barricades.

A Morges par exemple, l’exécutif a fait part 'de son profond regret. En supprimant les cartes journalières, l’Alliance SwissPass va contre la transition écologique et décourage le recours à une mobilité plus douce', relève 24 Heures. Cette prestation est d’ailleurs plébiscitée puisqu’en 2019, la Ville a vendu des cartes journalières avec un taux de pénétration de 96%. En Suisse alémanique en revanche, les ventes de la carte reculent chaque année, selon Mme Röthlisberger.

/ATS
 

Actualités suivantes