La centrale nucléaire de Mühleberg (BE) sera arrêtée dans un mois

Dans un mois, le 20 décembre, la centrale nucléaire de Mühleberg (BE) sera arrêtée après 47 ...
La centrale nucléaire de Mühleberg (BE) sera arrêtée dans un mois

La centrale nucléaire de Mühleberg (BE) sera arrêtée dans un mois

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Dans un mois, le 20 décembre, la centrale nucléaire de Mühleberg (BE) sera arrêtée après 47 ans d'activité. Deux collaborateurs appuieront sur deux boutons qui entraîneront la mise hors service de cette installation des bords de l'Aar en vue de son démantèlement.

Cette opération est une première en Suisse. Il s'agit d'un travail de pionnier pour les autorités, pour la société et pour le groupe énergétique bernois BKW. Les préparatifs en vue de cette étape historique se déroulent comme prévu, a souligné l'exploitant en début de semaine.

La réduction de la puissance débutera le 20 décembre à partir de 01h00. La déconnexion, manuelle, aura lieu à 12h30 lorsque des collaborateurs travaillant ce jour-là appuieront sur deux boutons. Les travaux de désaffectation débuteront le 6 janvier 2020.

Plus de radioactivité en 2031

Le démontage de gros composants individuels comme des turbines, des générateurs ou des circuits de préchauffage se déroulera de janvier à octobre 2020. Les éléments combustibles nucléaires seront retirés en 2024 et la radioactivité sera éliminée en 2031. Une éventuelle réaffectation du site n'est pas prévue avant 2034.

L'organisation de la centrale nucléaire a été renforcée à l'approche des travaux de désaffectation avec la création d'un département démantèlement et la mise en place du personnel de radioprotection. Les travaux seront en grande partie réalisés par des collaborateurs de l'entreprise, soutenus par quelques experts étrangers.

Le groupe BKW estime qu'il y a des perspectives pour les quelque 300 collaborateurs présents actuellement sur le site. Il offre des requalifications professionnelles pour la période de désaffectation et favorise les transferts de collaborateurs dans des filiales.

Importation de courant

Mühleberg représente le quart de la production d'électricité de BKW mais seulement 5% du besoin national d'électricité. Cette baisse de l'injection dans le réseau sera compensée par des importations ou une hausse de production des centrales électriques, selon Swissgrid.

Pour permettre des importations supplémentaires, la capacité des lignes à très haute tension et des transformateurs entre Bassecourt (JU) et Mühleberg devra être augmentée. Mais des recours sur le tracé devraient retarder la hausse de la tension.

A partir de l'année prochaine, la production d'électricité de BKW sera issue pour 22% du canton de Berne, pour 28% du reste de la Suisse et pour 50% de l'étranger.

Financement garanti

Les coûts du démantèlement et du stockage des déchets sont entièrement à la charge de l'entreprise. La désaffectation de la centrale coûtera 927 millions de francs. Ces dépenses seront financées par des provisions et les versements effectués par le groupe BKW dans le fonds fédéral de désaffectation.

Il faut ajouter à cela les coûts liés à la gestion des déchets qui sont estimés à 1,4 milliard de francs. Ils sont couverts par les contributions versées au fonds fédéral de gestion des déchets radioactifs.

/ATS
 

Actualités suivantes