La demande intérieure a porté la croissance au 3e trimestre

Le produit intérieur brut (PIB) suisse a continué à croître au 3e trimestre dans un contexte ...
La demande intérieure a porté la croissance au 3e trimestre

La demande intérieure a porté la croissance au 3e trimestre

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le produit intérieur brut (PIB) suisse a continué à croître au 3e trimestre dans un contexte marqué par la flambée de l'inflation et la guerre en Ukraine.

La demande intérieure a en particulier soutenu l'économie helvétique, tandis que l'industrie portée vers l'exportation a été freinée par le contexte international morose.

Au cours de la période sous revue, le PIB a progressé de 0,2% par rapport au trimestre précédent, après une augmentation de 0,1% au trimestre précédent (chiffre révisé). En comparaison annuelle, la croissance a pris 0,5% au 3e trimestre, indique mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).

L'évolution trimestrielle du PIB est conforme aux attentes des économistes interrogés par l'agence AWP qui l'attendaient entre +0,2% et +0,5%. En comparaison annuelle, les spécialistes étaient beaucoup plus optimistes, car ils prévoyaient une progression de 0,9% à 1,4%.

La consommation privée (+0,7%), a été une nouvelle fois supérieure à la moyenne par rapport au 2e trimestre, en raison de la hausse des dépenses pour le logement, l'énergie, les loisirs et les achats non alimentaires, ce qui a stimulé le commerce détail. Le commerce dans son ensemble a ainsi engrangé une croissance de 2,3% après quatre trimestre négatifs. L'hôtellerie-restauration (+2,8%) a continué son redressement, grâce notamment au retour des touristes.

En revanche, les investissements dans la construction ont de nouveau reculé (-2%), ce qui a engendré une baisse de la valeur ajoutée dans le domaine de la construction (-2,2%). Il s'agit de la seule composante de la demande intérieure à s'être contractée.

/ATS
 

Actualités suivantes