La grande majorité des Suisses se méfient des GAFAM

Plus de trois quarts des Suisses ne font pas confiance aux GAFAM pour agir dans l'intérêt de ...
La grande majorité des Suisses se méfient des GAFAM

La grande majorité des Suisses se méfient des GAFAM

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Plus de trois quarts des Suisses ne font pas confiance aux GAFAM pour agir dans l'intérêt de la société face aux défis posés par le développement de l'intelligence artificielle. C'est ce qui ressort d'une étude menée par M.I.S Trend en collaboration avec Le Temps.

Cette enquête est publiée à l'occasion du Forum des 100, qui débute vendredi et s'étendra jusqu'au 2 octobre dans une version entièrement numérique.

Pour réaliser son enquête, l'institut a d'une part interrogé le grand public (1245 personnes issues des différentes régions linguistiques), d'autre part des leaders d'opinions (327) issus de l'économie, de l'administration, de la science et de l'éducation, de la culture et de la politique.

Ces derniers se méfient encore davantage des patrons des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) que le grand public puisqu'ils sont 86% à ne pas vraiment ou pas du tout leur faire confiance. Au sein du grand public, ce taux se situe à 72%.

À l'inverse, les scientifiques sont ceux qui inspirent le plus confiance. Près de deux tiers de la population et 85% des leaders leur font assez ou très confiance pour agir dans l'intérêt de la société.

Si les responsables politiques suisses obtiennent une majorité d'opinions favorables (64%) auprès des leaders, ce n'est pas le cas auprès du grand public (47%). Les responsables politiques dans le monde n'inspirent en revanche que très peu confiance (19%), aussi bien dans la population que chez les leaders.

Six sondés sur dix, quel que soit le groupe, estiment en outre que l'intelligence artificielle va contribuer à amplifier les inégalités au sein de la société.

/ATS
 

Actualités suivantes