La pandémie oblige les CFF à réduire l'offre internationale

Cinq liaisons ferroviaires quotidiennes avec l'Italie seront suspendues à partir de lundi. ...
La pandémie oblige les CFF à réduire l'offre internationale

Cinq liaisons ferroviaires quotidiennes avec l'Italie seront suspendues à partir de lundi. Les connexions en direction de la France, de Berlin et de Hambourg seront elles aussi réduites.

La demande pour les trajets internationaux a nettement reculé avec la situation actuelle et les mesures de lutte contre la pandémie. Pour cette raison, les CFF annoncent jeudi à travers un communiqué réduire leur offre, en accord avec les réseaux partenaires Trenitalia, SNCF et TGV Lyria.

Du 9 novembre au 12 décembre, cinq liaisons quotidiennes vers l'Italie seront suspendues. Cela concerne une liaison directe entre Genève et Milan et quatre trajets passant par l'axe du Saint-Gothard. Les trains directs de la Suisse vers Venise feront leur terminus à Milan.

Dès jeudi et jusqu'au 1er décembre au moins, les trains entre Paris et la Suisse sont réduits à trois liaisons quotidiennes: deux depuis Genève et une depuis Zurich/Bâle, comme annoncé mercredi par TGV Lyria. Les liaisons de nuit sur les lignes de Zurich à Berlin et Hambourg sont quant à elles suspendues dès ce week-end et jusqu'à début décembre.

Le trafic régional transfrontalier subit, lui aussi, quelques modifications. Dès le 9 novembre, la ligne partant de Bellinzone à Malpensa (I) sera supprimée à partir de Varese (I) . Celle entre Neuchâtel et Frasne (F) sera suspendue: la suspension des liaisons TGV à travers le Jura ne permettant pas d'assurer la correspondance avec le réseau à grande vitesse vers Paris.

/ATS