La remontée de l'avion accidenté peut commencer au large de Staad

Les préparatifs sont en cours sur le lac de Constance, au large de Staad (SG), pour repêcher ...
La remontée de l'avion accidenté peut commencer au large de Staad

Lac de Constance: avion de tourisme repêché au large de Staad

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Après une première tentative manquée fin février, l'avion de tourisme qui avait terminé sa course dans le lac de Constance a pu être remonté mercredi au large de Staad (SG). L'épave se trouvait prise dans la vase à une profondeur de 83 mètres.

L'opération spectaculaire s'est déroulée en début d'après-midi à 300 mètres au large. Elle a duré plusieurs heures avant que la vingtaine de curieux présents sur le rivage ne puissent voir l'épave sortir de l'eau vers 13h20.

Fin avril, des plongeurs avaient fixé des attaches sur les surfaces portantes de l'avion. Ces fixations étaient, elles-mêmes, rattachées à un câble à une profondeur de 49 mètres, ce dernier étant relié à une bouée.

Direction Payerne

Une fois l'avion hissé lentement par une grue installée à bord d'un ferry, l'appareil a été extrait en équilibre de l'eau à l'aide d'une seconde grue. Il a ainsi pu être chargé, entier, sur l'embarcation, alors que des centaines de litres de carburant se trouvaient encore dans son réservoir.

Le Piper PA-34-200T a été ensuite transporté au port de Rorschach (SG), où il est arrivé vers 15h00. Il doit y être démonté et chargé en pièces à bord d'un camion. Le poids lourd doit amener le tout à l'aérodrome de Payerne (VD), où les enquêteurs devront établir la cause de l'accident.

Le petit avion de tourisme a chuté dans le lac le 18 février dernier durant la phase d'approche de l'aérodrome d'Altenrhein (SG). Le pilote âgé de 70 ans avait pu être secouru. Indemne mais en état d'hypothermie, il s'était accroché dans l'eau à un morceau de l'avion avant de pouvoir monter sur une barque de pêcheur. Une semaine plus tard, la première tentative de repêchage de l'appareil avait échoué en raison de problèmes techniques et de l'obscurité.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus