La rentabilité annuelle d'Axpo s'envole, fin du crédit-cadre

L'énergéticien Axpo a vu ses résultats annuels augmenter sur l'exercice décalé 2022-2023. La ...
La rentabilité annuelle d'Axpo s'envole, fin du crédit-cadre

La rentabilité annuelle d'Axpo s'envole, fin du crédit-cadre

Photo: KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER

L'énergéticien Axpo a vu ses résultats annuels augmenter sur l'exercice décalé 2022-2023. La direction s'attend à un prochain exercice difficile. Les autorités fédérales ont par ailleurs annulé le crédit-cadre de 4 milliards de francs accordé à Axpo en 2022.

Entre début octobre 2022 et fin septembre 2023, la prestation globale d'Axpo a reculé de 0,9% à 10,4 milliards de francs, a indiqué le groupe lundi dans un communiqué, soulignant que les prix de l'électricité et du gaz ont été nettement inférieurs à ceux de l'exercice record 2021/22.

Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) a par contre quadruplé à 4,2 milliards de francs. Ajusté de l'effet de valorisation des fonds de désaffection et de gestion des centrales nucléaires, il a plus que doublé. La marge correspondante a illustré la tendance, passant à 40% (25,7% sur une base ajustée), contre 16,5% un an plus tôt.

La rentabilité du groupe s'est envolée grâce à une forte réduction des coûts d'achat d'énergie, d'utilisation du réseau et de marchandises qui se sont établis à 3,4 milliards, contre 9,6 milliards un an plus tôt. Cet allègement des dépenses a permis d'enregistrer un résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) de 5,3 milliards, contre une perte à 579,1 millions un an auparavant.

Le bénéfice net a aussi profité de la réduction des coûts, s'affichant à 3,4 milliards pendant l'exercice sous revue, contre 594 millions précédemment.

La plus grande contribution est venue des activités internationales de négoce et de la clientèle, a précisé le groupe, ajoutant la forte performance opérationnelle et la disponibilité élevée des centrales qui ont permis ce bon résultat.

Pour la suite, la direction s'attend à des résultats plus faibles en raison de la normalisation des marchés. Aussi, des répercussions de la hausse des prix de l'électricité à partir de 2024/25 sont redoutées.

Annulation du crédit-cadre

Le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (Detec) a annulé au 1er décembre le crédit-cadre de 4 milliards de francs accordé à Axpo en automne 2022.

Le groupe argovien a demandé l'annulation de ce crédit qui ne lui était plus nécessaire, compte tenu de l'amélioration de son profil financier et de sa situation en matière de liquidités, ont indiqué les autorités fédérales lundi dans un communiqué.

Avec la modification de sa stratégie de couverture et la gestion de son portefeuille et de ses risques, l'entreprise est moins exposée à des perturbations susceptibles de la prendre de court, est-il précisé.

A l'automne 2022, de fortes hausses de prix sur les marchés européens de l'électricité avaient mis Axpo en difficulté. Les fournisseurs avaient dû déposer des garanties plus importantes auprès des Bourses de l'énergie et Axpo avait demandé un soutien temporaire en matière de liquidités au Conseil fédéral.

L'énergéticien continue néanmoins de payer la prime d'assurance pour avoir la possibilité d'être approvisionné en liquidités par l'Etat en cas de crise, a expliqué en conférence de presse le directeur général Christoph Brand. Elle représente un montant annuel de plusieurs dizaines de millions de francs.

Cette prime reste due jusqu'à fin 2026. La loi fédérale sur les aides financières au sauvetage d'entreprises énergétiques d'importance systémique reste en vigueur pour cette période, explique le groupe. Dans le cadre de cette loi, les producteurs d'électricité peuvent demander une aide subsidiaire à la Confédération en cas de manque de liquidités imprévu.

Du fait de l'annulation du crédit-cadre, Axpo est libéré de certaines obligations de renseignement et de l'interdiction de verser des dividendes et des bonus, mais reste astreint au paiement du forfait annuel de mise à disposition, au même titre que ses pairs d'importance systémique.

En parallèle de ses résultats, la société a annoncé la nomination de Harald Gauck comme nouveau directeur financier à partir du 1er janvier 2024. Il succèdera à Joris Gröflin à ce poste depuis 2019.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus