La tour Eiffel fermée jeudi matin, les négociations se poursuivent

La tour Eiffel, touchée par une grève, était fermée jeudi matin. Selon la direction du monument ...
La tour Eiffel fermée jeudi matin, les négociations se poursuivent

Fin de la grève à la tour Eiffel qui rouvre vendredi matin

Photo: KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT

La tour Eiffel rouvrira ses portes vendredi à 09h00, ont annoncé à l'AFP syndicats et direction. Le mouvement social ayant entraîné un jour et demi de fermeture a pris fin jeudi soir.

Le monument, symbole de Paris à travers le monde, était fermé depuis mercredi à 16h00 locales en raison d'une grève du personnel qui protestait contre les conditions d'accueil des touristes. L'édifice de 324 mètres de haut accueille plus de six millions de visiteurs par an.

Devant le monument fermé, de nombreux touristes ont exprimé leur déception jeudi. 'Je suis très déçue (...) on s'est levé à 06h00 ce matin pour venir voir la tour Eiffel, on est arrivé parmi les premiers, mais bon, c'est fermé', déplore sur place Adèle Liliane, arrivée mardi de Montréal.

La Société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE) a assuré jeudi avoir 'conscience de la déception de ses visiteurs' et de 'l'impact' de la fermeture 'sur l'image de la ville et du pays'. Elle a présenté ses 'excuses à tous, Parisiens, Français comme touristes étrangers'.

Files d'attente interminables

Au coeur du conflit, les conditions d'accueil des visiteurs munis de billets horodatés, permettant d'accéder à la 'Dame de fer' à des créneaux prédéfinis. La proportion de ces billets vendus en prévente sur internet est montée début juillet à 50% (contre 20% précédemment).

Les représentants syndicaux n'en contestent pas le principe, mais déplorent des files d'attente interminables et des équipes d'accueil à bout à certains créneaux, à la suite, selon eux, de la décision de dédier un pilier d'entrée spécifique à l'accueil de ces visiteurs.

De son côté la SETE conteste les durées d'attente et assure que le dispositif, 'accompagné d'un important renfort d'effectifs', a été monté en impliquant les collaborateurs. Elle s'est cependant dite prête à 'tester' au mois d'août un dispositif proposé par les syndicats, réaffectant sur deux files les différentes catégories de visiteurs.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus