Le Parlement peut se prononcer sur l'encouragement du vélo

Le Parlement pourra débattre de l'encouragement du vélo en Suisse. Le Conseil fédéral lui a ...
Le Parlement peut se prononcer sur l'encouragement du vélo

Le Parlement peut se prononcer sur l'encouragement du vélo

Photo: Keystone

Le Parlement pourra débattre de l'encouragement du vélo en Suisse. Le Conseil fédéral lui a transmis mercredi son message sur son contre-projet à l'initiative Pro vélo. Il recommande de rejeter cette dernière.

Le contre-projet direct que le gouvernement veut opposer à l'initiative se contente d'encourager la création d'un réseau de voies cyclables en Suisse sans mesures contraignantes. Le Conseil fédéral a dû remanier son projet face aux réticences de la droite.

L'initiative populaire 'Pour la promotion des voies cyclables et des chemins et sentiers pédestres', de la faîtière nationale des cyclistes Pro Vélo, veut développer le vélo dans toute la Suisse.

L'objectif est louable, selon le Conseil fédéral: faire du vélo est bon pour la santé, contribue à désengorger les routes et à réduire l'énergie et le CO2 produits. Lors de la procédure de consultation, l'ajout de l'encouragement de la bicyclette dans la Constitution a été largement soutenu.

Le contre-projet reprend l'idée de mettre sur un pied d'égalité la mobilité piétonne, la randonnée et le trafic cycliste. Les pistes cyclables relevant de la compétence des cantons et des communes, la Confédération se restreint à édicter des principes et à soutenir ces derniers à exécuter, coordonner et informer sur ce principe.

Moins ambitieux

Comme les initiants, le gouvernement voulait d'abord aussi promouvoir la sécurité des pistes cyclables. Lors de la consultation, l'UDC, le PLR, plusieurs associations économiques et les cantons ont critiqué ces mesures jugées trop contraignantes. Le gouvernement a donc biffé ce point.

D'après les initiants, la moitié de la population ne fait pas de vélo pour des raisons de sécurité et d'attractivité. Afin de développer cette pratique dans toute la Suisse, la Confédération doit définir des exigences de qualité, à travers l'inscription de la promotion du vélo dans l'article constitutionnel sur les chemins et sentiers pédestres.

/ATS
 

Actualités suivantes