Le Venezuela s'insurge contre le blocage d'achat de vaccins par UBS

Les autorités vénézuéliennes dénoncent les effets de leur exclusion du système bancaire du ...
Le Venezuela s'insurge contre le blocage d'achat de vaccins par UBS

Le Venezuela s'insurge contre le blocage d'achat de vaccins par UBS

Photo: KEYSTONE/EPA EFE/MARTIN ALIPAZ

Les autorités vénézuéliennes dénoncent les effets de leur exclusion du système bancaire du fait des sanctions internationales sur l'achat de vaccins contre le coronavirus.

Le ministre des Relations extérieures Jorge Arreaza s'est notamment insurgé sur Twitter du blocage par UBS du transfert de plus de 10 millions de dollars au programme Covax.

Citant dans son gazouillis un courrier du 7 juin d'un responsable de l'initiative fondée par l'OMS dans le but d'assurer un accès équitable à la vaccination contre le Covid-19, l'ex-vice-président vénézuélien (2013-2016) n'hésite pas à qualifier de 'crime' le blocage 'arbitraire' par la banque aux trois clés de quatre paiements réalisés entre avril et mai.

'Nous avons reçu une notification de la banque UBS que les paiements ont été bloqués et se trouvent actuellement sous enquête', indique Covax dans son courrier, confirmant qu'en date du 13 avril, l'Alliance du Vaccin (Gavi) avait déjà reçu près de 110 millions de dollars, mais qu'un solde de 10'031'838,18 dollars était toujours en souffrance.

Sollicitée lundi par AWP, la direction du numéro un bancaire n'a pas souhaité s'exprimer concernant une relation client.

Egalement contactée, Gavi a fait savoir que 'Covax est en contact avec le Gouvernement du Venezuela afin de finaliser les préparatifs permettant une livraison de vaccins dès que possible', sans plus de précisions. Le courrier de Covax mentionne l'intérêt du pays d'Amérique du Sud pour les vaccins des groupes américains Johnson & Johnson (J&J) et Novavax.

Accès au programme Covax difficile

Dans le cadre d'une conférence, la vice-présidente vénézuélienne Delcy Rodriguez a dénoncé la mise au ban du pays du système financier international. 'Nous avons de la difficulté à acheter des traitements, des équipements médicaux, des vaccins', a-t-elle déploré, signalant le défi qu'a représenté pour le Venezuela l'accès au programme Covax.

'En pleine pandémie, nous avons été victimes d'une recrudescence des mesures coercitives unilatérales', a fulminé Mme Rodriguez dans les colonnes de La Razón, évoquant un 'chantage aux peuples', dont l'objectif est 'le changement de régime des pays qui ne sont pas soumis aux Etats-Unis et à leurs alliés'.

Une source proche des milieux bancaires a cependant indiqué sous couvert d'anonymat que le blocage des fonds ne serait pas dû à des velléités politiques mais au non-respect par Caracas de certains impératifs de conformité bancaire, et que rien ne s'opposerait à un transfert une fois ces dispositions respectées.

Le gouvernement vénézuélien a lancé sa campagne de vaccination en février dernier avec dix millions de doses de vaccin russe (Spoutnik V) et chinois (Sinopharm). Fin mars, le président Nicolas Maduro avait proposé de consacrer une partie de sa production pétrolière pour obtenir les vaccins dont le pays a besoin.

Selon les dernières donnés recensées par le site worldometer, le Venezuela vient de dépasser les 250'000 cas confirmés de contamination au coronavirus, pour un total de 2829 décès.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus