Le WEF lutte contre les fausses informations sur les médias sociaux

Pendant le WEF, des dizaines de fausses informations sur la rencontre ont été diffusées dans ...
Le WEF lutte contre les fausses informations sur les médias sociaux

Le WEF lutte contre les fausses informations sur les médias sociaux

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Pendant le WEF, des dizaines de fausses informations sur la rencontre ont été diffusées dans les médias sociaux. Un problème dont le directeur de la manifestation Alois Zwinggi est conscient. Il veut encourager le dialogue public et a annoncé une initiative.

Ce sont des vidéos trompeuses qui montrent des discours sur le podium du Forum économique mondial (WEF) qui n'ont jamais eu lieu. Des images générées par l'intelligence artificielle (IA) qui diffusent de fausses informations sur la rencontre.

'C'est un sujet extrêmement pertinent pour nous', a déclaré M. Zwinggi lors d'un entretien avec l'agence de presse Keystone-ATS. Un rapport sur les risques publié par le WEF met le problème en exergue: les experts y estiment que les fausses informations représentent le plus grand danger pour la communauté mondiale au cours des deux prochaines années.

Ces fameuses 'infox' sont particulièrement problématiques cette année, car environ 4,2 milliards de personnes voteront en 2024. Les élections européennes et l'élection d'un nouveau président américain sont notamment à l'ordre du jour politique.

Initiative sur l'IA

̈C'est pourquoi on s'est beaucoup occupé au WEF de la manière dont on peut garantir les processus démocratiques, a expliqué M. Zwinggi. Ce dernier a notamment annoncé une initiative avec des entreprises de médias, qui doit se consacrer à l'utilisation responsable de l'intelligence artificielle (IA).

En raison de la présence de fausses informations, il est d'autant plus important, selon lui, de rendre le WEF accessible à la population, afin que celles-ci tombent 'dans le vide'. L'Open Forum, un podium public situé à l'extérieur du centre de congrès, a été saturé tous les jours et les exposés des orateurs de haut niveau sont diffusés en direct sur Youtube.

Critique à l'encontre des resquilleurs

M. Zwinggi a également critiqué les innombrables 'profiteurs' qui utilisent le WEF afin de faire de la publicité pour leurs entreprises sur la promenade de Davos. Il a ainsi remarqué vendredi dernier que l'on y promouvait un World Crypto Forum. Sans hésiter, il est revenu avec un avocat. Dès dimanche, ce forum n'existait plus. 'Nous devons protéger nos droits de marque', a souligné Alois Zwinggi.

Malheureusement, le nombre de 'resquilleurs' est revenu au niveau d'avant la pandémie du Covid-19. La ville de Davos compte normalement un peu plus de 12'000 habitants, mais pendant la semaine du WEF, ce chiffre monte jusqu'à plus de 40'000 personnes. Un chiffre qui montre l'univers parallèle massif du forum.

Cet afflux s'accompagne de prix exorbitants pour l'hébergement, le niveau de cette année étant nettement supérieur à celui d'avant la pandémie. Les hôtes du Forum reçoivent une chambre d'hôtel de la part de l'organisation du WEF. 'Nous avons pu négocier de bonnes conditions pour cela', explique M. Zwinggi.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus