Le centre thermal d'Yverdon et le Grand Hôtel se refont une santé

Le Centre thermal et le Grand Hôtel d'Yverdon-les-Bains (VD) seront au coeur de travaux conséquents ...
Le centre thermal d'Yverdon et le Grand Hôtel se refont une santé

Le centre thermal d'Yverdon et le Grand Hôtel se refont une santé

Photo: KEYSTONE/YANNICK BAILLY

Le Centre thermal et le Grand Hôtel d'Yverdon-les-Bains (VD) seront au coeur de travaux conséquents dès l'automne et durant trois ans. Environ 32 millions seront investis pour cette cure de jouvence.

Construit en 1977, rénové en 2002, le Centre thermal connaîtra plusieurs transformations durant lesquelles le complexe continuera d'être exploité. La piscine intérieure sera totalement rénovée et un nouveau bassin accompagné d'un espace ludique verra le jour, détaille jeudi le groupe Boas, exploitant du site.

Le bassin thérapeutique prendra lui ses quartiers dans l'enceinte médicale où les patients devraient trouver davantage d'intimité. Parmi les autres nouveautés: un espace soins et beauté de 350 m2, un fitness de 700 m2 ainsi qu'un centre de médecine du sport. Ce dernier mettra un accent particulier sur la santé métabolique et cardiovasculaire, précise le communiqué.

Grande Cariçaie

A l'extérieur, dans les jardins, un village lacustre fait de petites maisons proposera sauna, hammam et salle de repos. Des pontons seront construits dans un environnement évoquant la Grande Cariçaie, réserve naturelle lacustre qui longe le lac de Neuchâtel.

Le Centre thermal sera relié au Grand Hôtel par un nouvel espace de quelque 900 m2 composé d'un hall d'accueil, d'un restaurant et d'une boutique. Jugé 'peu engageant', le tunnel de verre qui lie les deux sites sera détruit. Quant à l'enveloppe extérieure, elle sera épurée et homogénéisée.

Grand Hôtel

S'agissant du Grand Hôtel, établissement de quatre étoiles, 15 salles de séminaires et banquets et 116 chambres, ces dernières ainsi que les salles de bains seront complètement rénovées. La cuisine et les aménagements extérieurs de la piscine seront également rafraîchis.

Le groupe hôtelier a repris l'exploitation de l'hôtel et des bains en décembre 2015, tous deux rachetés par une entité de Credit Suisse à la Ville. Boas n'en est par ailleurs pas à son coup d'essai dans le secteur puisqu'il est actif dans d'autres centres thermaux comme à Saillon (VS) et Saxon (VS). Il gère également le musée et l'aquarium lausannois Aquatis.

/ATS
 

Actualités suivantes