Le cours de premiers secours ne devrait plus être obligatoire

En Suisse, il faut avoir suivi un cours de premiers secours pour pouvoir passer son permis ...
Le cours de premiers secours ne devrait plus être obligatoire

Le cours de premiers secours ne devrait plus être obligatoire

Photo: Keystone

En Suisse, il faut avoir suivi un cours de premiers secours pour pouvoir passer son permis de conduire. Une pratique dépassée pour les services cantonaux des automobiles car le nombre d'accidents est en baisse et les secours rapidement joignables grâce aux portables.

Position latérale de sécurité et bouche-à-bouche: des générations de Suisses ont appris ces gestes dans un cours de premiers secours, étape indispensable pour décrocher son permis de conduire. Le directeur de l'Association des services des automobiles (ASA) a remis en question la pertinence de cette obligation mardi dans l'émission de la radio alémanique 'Heute Morgen'.

Aujourd'hui, le risque d'accident est bien plus grand chez soi, en faisant du sport ou dans un club que sur la route, explique Sven Britschgi. Le recul du nombre d'accidents de la route est l'une des raisons qui ont poussé les services des automobiles à réfléchir à l'abolition du cours pratique de premiers secours comme partie intégrante du permis de conduire.

De plus, en cas d'accident de la route, les secouristes sont, grâce aux téléphones portables, bien plus rapidement sur place que par le passé. Les services des automobiles estiment que l'enseignement de la conduite doit se concentrer sur l'essentiel, c'est-à-dire sur la conduite.

Le Conseil fédéral décidera

'Nous n'avons rien contre les cours de premiers secours', a indiqué Sven Britschgi à l'ats. Les services des automobiles souhaitent toutefois décharger les nouveaux conducteurs et les cours de premiers secours n'ont rien à voir avec les compétences de conduite à proprement parler.

C'est pourquoi l'ASA propose que les premiers secours ne fassent plus l'objet d'un cours pratique, mais soient intégrés à l'examen théorique. La procédure à suivre en cas d'accident pourrait par exemple faire partie des questions, précise le directeur.

L'Association des services des automobiles a émis cette revendication dans le cadre de la procédure de consultation sur la révision des prescriptions relatives au permis de conduire. La consultation court jusqu'au 26 octobre. C'est le Conseil fédéral qui décidera d'une éventuelle abolition des cours de premiers secours.

Bpa pas convaincu

Le Bureau de prévention des accidents (bpa) n'est pas du même avis. Son porte-parole, Marc Bächler, a souligné dans l'émission de radio l'importance des exercices pratiques pour le processus de mémorisation.

Chaque mort sur les routes est un mort de trop. C'est pourquoi il est important que les automobilistes sachent comment se comporter.

Des routes de plus en plus sûres

Selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS), les routes suisses sont de plus en plus sûres. C'est en 1971 que les accidents ont connu leur plus haut niveau. Cette année-là, près de 1800 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route alors que le nombre de voitures en circulation n'atteignait même pas un tiers des véhicules actuels.

En 2016, les accidents de la circulation ont coûté la vie à 216 personnes et fait 3785 blessés graves et 17'607 blessés légers.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus