Le gouvernement fribourgeois présente un éventail d'outils digitaux

Le Conseil d'Etat fribourgeois a présenté son plan directeur de la digitalisation et des systèmes ...
Le gouvernement fribourgeois présente un éventail d'outils digitaux

Le gouvernement fribourgeois présente un éventail d'outils digitaux

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Le Conseil d'Etat fribourgeois a présenté son plan directeur de la digitalisation et des systèmes informatiques (PDI) ce mercredi. Selon les projections, un total de 316 millions sera alloué à la transformation numérique durant la législature 2022-2026.

'Pour vous rendre compte de la croissance que cela suppose, cette enveloppe budgétaire s'élevait à 250 millions lors de la législature 2017-2021, et à 150 millions lors de la législature précédente' a déclaré Jean-Pierre Siggen, président de la Délégation du Conseil d'Etat en matière de digitalisation et de systèmes d'information (DSI), devant les médias mercredi matin.

L'exécutif fribourgeois entend donc 'adapter les moyens aux besoins' et poursuivre sa mue numérique conformément au plan directeur élaboré conjointement par le Service de l'informatique et des télécommunications (SITel), la Chancellerie et les Directions.

Pour Didier Castella, président du Conseil d'Etat, la numérisation 'amorcée lors de la précédente législature et accélérée par la pandémie' est 'un axe facilitateur qui permettra d'atteindre plus efficacement les objectifs fixés pour cette législation et au-delà'.

Pléthore d'outils et de projets

Dans les grandes lignes, la feuille de route de 'l'administration 4.0' a pour ambition de faciliter la vie de l'administration et des citoyens, d'élargir les prestations numériques, de consolider la cybersécurité et de fournir un accompagnement à la transition numérique.

Le gouvernement fribourgeois a ainsi présenté un éventail d'outils et de projets informatiques établis ou en cours d'élaboration et ce dans divers domaines tels que l'administration, les finances, le patrimoine, l'éducation ou la santé. Au total, plus de 240 projets, déjà en cours ou nouvellement établis, vont cadenser la présente législature, indique l'exécutif.

L'administration à l'ère du numérique

'En 2022, nous avons enregistré près de 360'000 connexions au guichet de cyberadministration de l'Etat. Cela montre que la population est intéressée et utilise ces prestations', a relevé Danielle Gagnaux-Morel, chancelière. Et de souligner que si 'le point de basculement où tout le monde se sentira concerné et utilisera ces outils numériques' n'est pas encore atteint, il s'agit là d'une augmentation qui résulte d'un travail continu.

Sur le plan administratif également, le Conseil d'Etat souligne que le projet DIGI FR, soit la mise à disposition des prestations communales par le biais du guichet cantonal egov.fr.ch, est entré en phase de concrétisation.

Parc informatique obsolète

' Si la précédente législature a été une période charnière quant à l'importance qu'a prise la digitalisation dans les dossiers du gouvernement. Le présent plan directeur vise une excellence opérationnelle' a souligné Michel Demierre, directeur du Service de l'informatique et des télécommunications.

Et de relever le fait qu'aujourd'hui, 'deux tiers du parc informatique de l'Etat est obsolète'. La maîtrise de l'obsolescence est donc une 'condition sine qua non' et une priorité du Conseil d'Etat fribourgeois.

Enfin, l'exécutif n'est pas sans savoir que la mue numérique nécessite une refonte globale de la manière de travailler et d'interagir. C'est pourquoi elle met un point d'honneur à offrir une formation continue au personnel de l'administration et aux citoyens. Car si à l'heure actuelle la totalité des prestations papiers demeurent, 'il y aura inévitablement une rupture à un moment donné', a averti Didier Castella.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus