Le smartphone au secours des encaveurs

La viticulture valaisanne fait sa mue informatique. Terminé les formulaires papiers, place ...
Le smartphone au secours des encaveurs

Le smartphone au secours des encaveurs

Photo: Keystone

La viticulture valaisanne fait sa mue informatique. Terminé les formulaires papiers, place aux applications pour smartphones, ordinateurs et tablettes.

Le système a été testé 'avec succès' par une douzaine de caves lors des vendanges 2016. Il sera généralisé pour les vendanges 2017, communique lundi l'Etat du Valais.

Cette révolution dans les vignes valaisannes n'est pas qu'une modernisation du système de contrôle des vendanges. Les caves devraient constater une nette diminution du travail administratif.

L'Etat espère aussi restaurer la confiance des consommateurs envers les vignerons et les vins valaisans. Un meilleur contrôle est synonyme de meilleure traçabilité du produit.

Pas de vue d'ensemble

En 2014, le gouvernement cantonal avait ordonné une analyse du système de traçabilité des vins suite à des irrégularités lors de contrôles. L'absence de lien systématique entre le registre des vignes et les déclarations d'apports de vendanges a été mis en évidence lors de cette analyse.

Une base de données centralisée a été développée pour combler cette lacune. Le monde viti-vinicole a adhéré à cette mesure et le Grand Conseil a accepté de modifier la législation.

L'application développée est cohérente avec le rapport de l'Office fédéral de l'agriculture de mars 2016. Il demande aux cantons une meilleure efficacité du contrôle des vendanges 'par l'usage de supports informatiques appropriés', précise l'Etat du Valais.

Moins de paperasse

Le nouvel instrument est la base de l'autocontrôle pour les encaveurs et les vignerons fournisseurs de vendange. Ces derniers pourront en permanence consulter l'ensemble de leurs apports auprès d'une ou plusieurs caves.

Le risque de double saisie dans les caves est éliminé. Le système se charge de centraliser les informations et de décompter les apports et leur conformité avec le registre des vignes. Les encaveurs n'auront plus à remplir d'innombrables formulaires. Une seule saisie par lot de vendanges sera suffisante.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes