Le téléphone portable reste un moyen de paiement marginal

Si le paiement sans espèces gagne du terrain en Suisse, le téléphone portable ne séduit guère ...
Le téléphone portable reste un moyen de paiement marginal

Le téléphone portable reste un moyen de paiement marginal

Photo: KEYSTONE/PHOTOPRESS/DOMINIC STEINMANN

Si le paiement sans espèces gagne du terrain en Suisse, le téléphone portable ne séduit guère. D'après une étude de comparis.ch, seuls 3% des Helvètes sortent leur appareil mobile pour effectuer un achat.

Selon la Banque nationale suisse (BNS), 17 millions de cartes de crédit et de débit sont en circulation, un chiffre sans précédent. Et l'an passé, le nombre de transactions effectuées par cartes de paiement a atteint un pic: plus d'un milliard d'opérations ont été effectuées par ce biais, souligne lundi comparis.ch dans son analyse.

Dans son étude, le comparateur en ligne révèle aussi que 30% des personnes interrogées peuvent s'imaginer une Suisse sans espèces. Une personne sur deux paie d'ores et déjà sans contact, c'est-à-dire sans entrer de code PIN, le plus souvent grâce à une carte de crédit ou de débit.

Si cette manière de régler ses achats se développe, elle rencontre toujours des réticences en matière de sécurité. Ainsi, 72% des sondés font preuve de leurs craintes de vols d'argent en cas de perte de la carte.

'Trop compliqué'

Parmi les individus questionnés, 38% pensent que le paiement via téléphone portable remplacera un jour les cartes de crédit et de débit, même si seuls 3% l'utilisent au quotidien. Par ailleurs, 1% seulement des répondants cite le paiement mobile, comme Apple Pay, Samsung Pay et Twint parmi les moyens de paiement qu'ils privilégient.

En outre, près de deux tiers des participants à l'étude ne se servent jamais du paiement mobile. Et seul un utilisateur sur 10 paye au moins une fois par semaine avec son téléphone.

'Le paiement mobile semble trop compliqué pour bien des usagers. L'incompatibilité des trois systèmes existant en Suisse, Apple Pay, Twint et Samsung Pay, y contribue fortement', explique Jean-Claude Frick, expert en numérique auprès de comparis.ch.

Argent liquide en perte de vitesse

Parallèlement, la popularité de l'argent liquide diminue: 40% des sondés citent encore les pièces et les billets comme le moyen de paiement qu'ils privilégient, contre 34% pour les cartes de débit et 25% pour les cartes de crédit.

Les femmes y sont particulièrement attachées: 43% d'entre elles privilégient les espèces par rapport aux autres moyens de paiement. Les hommes, eux, ne sont que 34% à partager cet avis.

Ces résultats sont le fruit d'une enquête en ligne réalisée par l'institut de sondage et d'études de marché innofact pour le compte de comparis.ch. Le sondage s'est déroulé en décembre auprès de 1038 personnes issues de toutes les régions de Suisse.

/ATS