Le travail à temps partiel a fortement progressé en dix ans

Depuis 2012, le nombre d'actifs occupés a progressé de 7,8% à 4,5 millions fin 2022, dévoile ...
Le travail à temps partiel a fortement progressé en dix ans

Le travail à temps partiel a fortement progressé en dix ans

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Depuis 2012, le nombre d'actifs occupés a progressé de 7,8% à 4,5 millions fin 2022, dévoile l'enquête suisse sur la population active (ESPA) de l'Office fédéral de la statistique (OFS) jeudi. Un tiers de ces personnes présente un taux d'occupation de moins de 90%.

Au cours de la décennie, le nombre d'actifs occupés à temps partiel (âgés de 15 à 64 ans) a grimpé de 14,7%, une progression trois fois plus importante que celle des personnes travaillant à 100%. Dans cette catégorie, l'augmentation est de 4,4%, à presque 3 millions.

Par genre, les hommes ont été 43,3% de plus à travailler à temps partiel et les femmes 7,8%, soit respectivement 387'000 et 1,2 million de personnes. Pour le temps plein, les femmes avancent de 12,1% (920'000) et les hommes de 1,2% (environ 2 millions), détaille un communiqué.

L'OFS explique la progression du temps partiel notamment par l'augmentation des actifs occupés en âge de retraite (55 à 64 ans) qui représentent 41,1% contre 31,9% pour les 25 à 39 ans. Egalement, les mères ayant des enfants de moins de 15 ans favorisent ce mode de travail, soit 77,8% au total contre 46,9% pour les femmes sans enfants.

La Suisse arrive en seconde position sur le classement européen des personnes actives occupées à temps partiel avec 37,9%, derrière les Pays-Bas (42,9%) fin 2022. Le taux le plus bas revient à la Bulgarie (1,7%). Pour l'ensemble du palmarès, les femmes travaillent davantage à temps partiel que les hommes, exception faite de la Roumanie.

/ATS
 

Actualités suivantes