Le variant Delta n'inquiète pas la commission pour les vaccinations

La Suisse est bien préparée pour affronter le variant Delta du coronavirus, dit aussi indien ...
Le variant Delta n'inquiète pas la commission pour les vaccinations

Le variant Delta n'inquiète pas la commission pour les vaccinations

Photo: KEYSTONE/EPA NATIONAL INSTITUTES OF HEALTH/NIAID- RML/NATIONAL INST

La Suisse est bien préparée pour affronter le variant Delta du coronavirus, dit aussi indien, affirme le président de la commission fédérale pour les vaccinations Christoph Berger. En l'état actuel des connaissances, il n'y a pas lieu de s'inquiéter, assure-t-il.

Il est vrai que le variant Delta est plus contagieux que les autres souches, reconnaît M. Berger dans un entretien diffusé dimanche par la NZZ am Sonntag. Mais la bonne nouvelle, ajoute-t-il, c'est que les personnes vaccinées deux fois avec un vaccin à ARN messager sont protégées à près de 90% contre ce variant.

Si le variant indien a provoqué une nouvelle hausse des contaminations en Grande-Bretagne, la situation en Suisse est différente, souligne l'infectiologue. Les autorités britanniques ont vacciné le plus rapidement possible beaucoup de personnes avec une dose. C'était probablement la bonne chose à faire à ce moment-là, remarque-t-il. Mais aujourd'hui, poursuit-il, il faut une protection avec deux injections.

Les vaccins de Moderna et de Pfizer utilisés en Suisse se sont en outre révélés beaucoup plus efficaces contre le nouveau variant que d'autres vaccins, comme celui d'AstraZeneca, largement utilisé en Grande-Bretagne, explique M. Berger.

Le Conseil fédéral entend ouvrir dès la semaine prochaine la vaccination contre le Covid-19 aux adolescents âgés de 12 à 15 ans, selon le responsable. L'accès aux vaccins pour les adolescents souffrant d'antécédents médicaux fait sens, précise-t-il. Cela vaut également pour les jeunes qui sont en contact avec des personnes à risque, dont le système immunitaire est affaibli.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus