Les Etats-Unis s'engagent à défendre et renforcer l'OMC

Le président américain élu Donald Trump s'était dit prêt pendant la campagne à retirer en cas ...
Les Etats-Unis s'engagent à défendre et renforcer l'OMC

Les Etats-Unis s'engagent à défendre et renforcer l'OMC

Photo: Keystone

Le président américain élu Donald Trump s'était dit prêt pendant la campagne à retirer en cas de besoin son pays de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Lundi, l'actuelle administration s'est elle engagée à Genève à renforcer l'institution.

Elle veut notamment garantir 'les fonctions fondamentales' de l'OMC. L'organisation 'est depuis longtemps un élément crucial de la politique des Etats-Unis en matière de commerce et d'investissement', estime le rapport américain pour l'examen de sa politique commerciale qui a débuté lundi.

Les Etats-Unis sont 'résolus à préserver et à consolider son rôle'. Le document remonte à une semaine après le scrutin présidentiel.

'Les Etats-Unis visent à donner une impulsion en faveur de mesures d'ouverture des marchés' et 'un système commercial international fort', souligne le rapport pour la procédure qui a lieu tous deux ans. Le gouvernement souhaite soutenir l'arrivée de nouveaux membres.

'Priorité' sur les accords

Il veut aussi avancer dans les négociations plurilatérales pour un accord sur les biens et les services environnementaux (EGA). Et souhaite aussi obtenir un arrangement sur le commerce des services (TiSA), discuté hors de l'OMC. La Suisse participe à ces deux négociations.

Alors que Donald Trump a menacé de remettre en cause plusieurs accords commerciaux, le document affirme en revanche que l'application des arrangements conclus reste une 'priorité'. Plus globalement, le rapport estime que certaines économies dans le monde avancent 'probablement trop lentement'.

'L'économie des Etats-Unis ne représente pas une part suffisante de l'économie mondiale et ne croît pas à un rythme suffisant pour soutenir à elle seule la croissance mondiale', ajoute-t-il. Le secrétariat de l'OMC affirme de son côté notamment dans son rapport que ce pays a continué à appliquer 'une politique commerciale ouverte'.

Le Système de données ITDS du dispositif américain, prévu pour améliorer le commerce international, doit être établi entièrement d'ici à quelques semaines. Du côté des droits de douane, la moyenne des tarifs en 2016 s'est encore établie à 4,8%.

Mesures antidumping

Mais les Etats-Unis continuent également à recourir régulièrement à des mesures antidumping. Fin juin, 269 mesures étaient en vigueur et touchent le plus la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud, Taïwan et l'UE.

La réforme du système de contrôle des exportations américaines se poursuit. Sur l'agriculture, la protection tarifaire reste plus élevée que celle pour les produits non agricoles.

Les Etats-Unis sont le premier importateur et le deuxième exportateur mondial de marchandises et de services. Le déficit du commerce des marchandises s'est étendu, mais a toutefois été en partie compensé par un excédent en matière de services.

Le ralentissement du commerce international avec les Etats-Unis s'explique notamment par la croissance économique modérée à l'étranger, selon le gouvernement américain. Il évoque aussi la hausse du dollar et la baisse des prix des marchandises.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes