Les Suisses ont mangé un peu moins de fromage en 2022

La consommation de fromage s'est élevée à 22,9 kilos par habitant en moyenne en Suisse l'an ...
Les Suisses ont mangé un peu moins de fromage en 2022

Les Suisses ont mangé un peu moins de fromage en 2022

Photo: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

La consommation de fromage s'est élevée à 22,9 kilos par habitant en moyenne en Suisse l'an dernier, en baisse de 300 grammes par rapport à 2021. Sur quinze ans, depuis 2007, elle affiche cependant une hausse de 10%.

'La consommation de fromage en Suisse reste élevée et stable', se félicite l'Agence d'information agricole romande Agir mercredi dans un communiqué.

L'année dernière, 204'000 tonnes de fromage suisse et étranger ont été consommées dans le pays, soit presque la même quantité qu'en 2021. En raison de la croissance démographique, la consommation moyenne par habitant présente un léger recul de 1,3% (-300 g).

Fromage frais et séré en hausse

Sur les 15 dernières années, la consommation de fromage est passée de 20,8 à 22,9 kg (+10 %).

Dans l'ensemble, en 2022, la demande en fromage frais et en séré a augmenté, pour atteindre 8,5 kg par personne (+1,3% sur un an), dont 3,3 kg de mozzarella.

Le fromage à pâte mi-dure (tels le vacherin fribourgeois, la raclette, le tilsit, l'appenzell ou la tête de moine) a subi un recul de 3,3% sur un an. Mais sur 15 ans, sa consommation a augmenté de 700 grammes par habitant, passant de 5,72 kg à 6,42 kg.

Pâte dure: mi-figue, mi-raisin

Dans la catégorie des fromages à pâte dure, le gruyère et le fromage d'alpage en particulier ont été davantage savourés l'an dernier par rapport à 2021, ce qui a compensé une grande partie des baisses enregistrées par d'autres variétés. La consommation par habitant a totalisé 3,79 kg en 2022. A noter que les spécialités à pâte dure sont moins consommées aujourd'hui qu'il y a 15 ans.

Produits marginaux, les fromages au lait de brebis, de chèvre et de bufflonne sont passés de 130 à 200 grammes par personne entre 2007 et 2022, soit une hausse de 54 %.

Dans le détail et toutes catégories confondues, le fromage suisse a vu sa consommation augmenter de 1,3 % entre 2021 et 2022. Depuis la libéralisation du marché du fromage, en 2007, les fromages suisses ont toutefois perdu des parts de marché (–12 %). Mais ils restent majoritaires dans la consommation totale en Suisse, avec une part de 64,3% (contre 76,7% en 2007).

Tous ces chiffres sont calculés par Agristat (Union suisse des paysans) sur la base des données de TSM Fiduciaire, de l'Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF) et de la Fédération des producteurs Suisses de Lait (PSL), et publiés en collaboration avec Switzerland Cheese Marketing.

/ATS
 

Actualités suivantes